/auto/news
Navigation

Une voiture québécoise sera dévoilée au Salon de l’auto de Montréal

Felino CB7
Felino

Coup d'oeil sur cet article

C’est au Salon International de l’Auto de Montréal (SIAM) qu’Antoine Bessette, PDG de Felino, dévoilera sa plus récente réalisation: la CB7R.

 

À lire aussi: Felino CB7: la star du Salon de l’Auto de Montréal 2013

 

Il s’agit d’une version destinée pour la route de la CB7 qui avait fait tant couler d’encre lors de sa présentation officielle en 2013. Le tout s’était déroulé lors de la journée de presse du SIAM et Richard Spénard, pilote et instructeur, avait été invité à lever le voile sur cette fierté québécoise.

Ceux et celles qui étaient tombés sous le charme des deux prototypes présentés il y a cinq ans seront ravis d’apprendre que cette nouvelle version présentera la même silhouette. En entrevue avec Le Journal, Antoine Bessette a précisé que la CB7R est homologable entre autres pour le Québec. Autrement dit, il sera légal de circuler à son volant sur nos routes. 

Felino CB7
Felino

En ce qui a trait à la motorisation, on a droit à un V8 provenant de General Motors qui a été retravaillé par Mast Motorsports et Felino. Celui-ci est jumelé à une boîte séquentielle et développe une puissance de 700 chevaux-vapeur.

Antoine et son équipe ont vendu quelques exemplaires de la CB7 basée sur la deuxième génération du prototype. Bien qu’il serait plus qu’enchanté d’en voir circuler au Québec, il précise que l’Ouest canadien et l’Asie sont les principaux marchés visés par l’entreprise établie à Laval. 

Felino CB7
Felino

Pour en obtenir un exemplaire, il faut allonger pas moins de 350 000 $. Comme c’est souvent le cas lorsque l’on se procure une voiture neuve de cette valeur, certains éléments sont personnalisables. C’est le cas notamment des sièges baquets qui sont moulés spécifiquement pour l’acheteur. La rigidité des suspensions les ratios de la boîte de vitesses peuvent également être modulés en fonction des désirs de celui qui signera le chèque. 

Felino CB7
Felino