/news/provincial
Navigation

400 forages pour le réseau structurant

La Ville commande une étude géotechnique et environnementale pour étudier les sols sous le futur tramway

400 forages pour le réseau structurant
Photo courtoisie, Ville de Québec

Coup d'oeil sur cet article

Près de 400 trous seront forés à divers endroits de la ville d’ici la fin de l’été prochain pour étudier les sols qui accueilleront le réseau de transport structurant.

La Ville de Québec vient de lancer un appel d’offres qui mènera à une importante campagne de forages dans ses rues.

Elle veut obtenir les services d’une firme spécialisée en géotechnique et en environnement pour étudier les sols tout au long du tracé du futur réseau de transport structurant qui comprend le tramway, le trambus et les futures voies consacrées au transport collectif.

La Ville veut en effet collecter des informations sur les « voies de surface » ainsi que sur les « secteurs du tunnel, des stations souterraines, d’un centre d’entretien et d’un centre de remisage ».

Profondeur de 9 à 12 mètres

En tout, la Ville exige dans son devis d’appel d’offres « environ 394 forages » dont la profondeur variera entre 9 et 12 mètres.

Sur les voies de surface, les forages seront réalisés à chaque 80 mètres sur un total de 20 km.

Seulement pour le secteur du tunnel, qui plongera sous terre à l’avenue des Érables et qui en ressortira dans la Basse-Ville, les spécialistes devront prévoir 46 forages de 10 mètres de profondeur pour déterminer la qualité du roc. « Le professionnel devra fournir des recommandations concernant l’excavation du tunnel », mentionne le devis.

Pour le secteur des stations souterraines, huit forages seront réalisés, et pour les centres d’entretien et de remisage, 10.

La ou les firmes retenues devront ensuite faire l’analyse géotechnique et environnementale des carottes de sol extraites. Les trous seront ensuite colmatés avec un coulis de sable-ciment afin d’« empêcher l’invasion des eaux de surface dans les stations en excavation ».

De janvier à septembre

Les travaux devraient s’échelonner de janvier à la fin août 2019. La Ville prévoit qu’ils pourraient se prolonger jusqu’en septembre.

D’ici le 12 décembre, la Ville veut recevoir les soumissions des firmes intéressées. Celles-ci devront être capables d’assurer que deux foreuses seront présentes en simultané pour effectuer les travaux. La Ville se réserve le droit d’annuler le contrat si le fournisseur manquait à cette obligation.

L’équipe de professionnels devra être composée d’un ingénieur responsable, d’un spécialiste en environnement, d’un ingénieur junior, de deux techniciens intermédiaires, de deux techniciens juniors en géotechnique et de deux équipes de forage.

Le futur réseau de transport structurant doit coûter 3,3 milliards $. Il s’étendra sur un total de 56 km, dont 3,5 km de tunnels. Le tramway circulera de Legendre à Louis-XIV, en passant par la Haute-Ville.

Le trambus empruntera le boulevard Charest, entre D’Estimauville et l’Université Laval, avec une antenne à ExpoCité. Plusieurs voies dédiées seront ajoutées au réseau, notamment sur Robert-Bourassa.