/finance/business
Navigation

C’est la fin définitive entre Cominar et Groupe Dallaire

La restructuration entraîne 400 mises à pied à Québec et Montréal

Après 20 ans à la haute direction de Cominar, Michel Dallaire a démissionné de son poste de président du conseil en février 2018 pour se consacrer exclusivement aux projets de Groupe Dallaire. Le fonds de placement immobilier Cominar a été créé par le père de Michel Dallaire, Jules, dans les années 1960.
Photo d'archives, Jean-Francois Desgagnés Après 20 ans à la haute direction de Cominar, Michel Dallaire a démissionné de son poste de président du conseil en février 2018 pour se consacrer exclusivement aux projets de Groupe Dallaire. Le fonds de placement immobilier Cominar a été créé par le père de Michel Dallaire, Jules, dans les années 1960.

Coup d'oeil sur cet article

Le licenciement de 100 employés de Groupe Dallaire, mardi dernier à Québec, marque définitivement la fin de la relation d’affaires entre le promoteur et le fonds de placement immobilier Cominar qui avait le même fondateur à l’origine.

Parmi les mises à pied, on retrouve 65 employés de la construction, principalement des couvreurs de métier, et 35 employés tels que des chargés de projet et des employés de bureau.

«Cela s’inscrit dans la continuité de la fermeture de la relation d’affaires avec Cominar. En fait, ce sont tous des gens qui travaillaient que sur des projets de Cominar», a affirmé Michel Dallaire, président et chef de la direction de Groupe Dallaire, une entreprise privée fondée par son père, Jules Dallaire, aujourd’hui décédé.

En février dernier, Michel Dallaire a démissionné de son poste de président du conseil des fiduciaires de Cominar pour consacrer son temps aux projets de Groupe Dallaire, mettant fin ainsi à la collaboration entre les deux organisations.

«On a accompagné les travailleurs jusqu’à ce que Cominar soit prêt à les recevoir. On ne reçoit plus de contrats de construction de Cominar. C’est la fin de la collaboration», a ajouté M. Dallaire.

Plus de la moitié des gens mis à pied par Groupe Dallaire seront embauchés par Cominar Construction, une nouvelle division du fonds.

Même scénario à Montréal

Le même scénario s’est produit, il y a environ trois semaines, à Montréal, alors que 300 employés de Dalcon, la division construction de Groupe Dallaire, ont changé de clan.

Les employés licenciés de Québec ont reçu un avis de huit semaines, après quoi les liens d’emploi seront rompus.

«On a préparé le transfert avec Cominar en leur fournissant la liste des employés. Cominar fait son travail pour contacter les travailleurs qu’il désire garder.»

Projet Le Phare

Le projet Le Phare et la construction des condos locatifs Faubourg du Moulin dans le secteur Beauport, à Québec, ne sont pas touchés par ces mises à pied. D’ailleurs, le projet Le Phare est un projet qui appartient à 100 % au Groupe Dallaire, a-t-il tenu à rappeler.

«Il avait été question au début que Cominar soit notre partenaire dans Le Phare, mais j’ai quitté Cominar et les liens sont coupés. Nous sommes en discussion avec d’autres partenaires», a ajouté M. Dallaire.

Le Groupe Dallaire compte toujours 550 employés, incluant ceux de sa division Dalcon, spécialisée dans la construction de projets. Au total, Groupe Dallaire détient plus de 153 millions de pieds carrés dans la région de Québec destinés au développement.