/opinion/columnists
Navigation

Un Forum pour la Paix et une armée européenne

Un Forum pour la Paix et une armée européenne
AFP

Coup d'oeil sur cet article

À l’occasion du jour du Souvenir, Emmanuel Macron, président de la France, a profité de la présence de dizaines de dirigeants, qui étaient en France afin de souligner le centenaire de l’Armistice de la Première Guerre mondiale, pour lancer un premier Forum pour la Paix.

Alors que, d’une part, nous tentons de nous remémorer le contexte sociopolitique entourant la Première Guerre mondiale, j’observe avec appréhension Emmanuel Macron qui maintient son initiative de créer une armée européenne. En ce jour du Souvenir, journée de commémoration des sacrifices et des guerres passées, je me demande, se souvenait-il vraiment?

Armée européenne

Avec tous les conflits autour du globe, les attentats qui semblent se multiplier et la montée de l’extrême droite en Occident, il est impossible de ne pas comparer notre paysage sociopolitique à ceux ayant mené aux Guerres mondiales. La France a d’ailleurs convaincu en juin neuf membres de l’Union européenne, dont l’Allemagne, ainsi que le Royaume-Uni de signer l’Initiative européenne d’intervention afin d’établir une armée européenne qui pourrait réagir rapidement, autant à des catastrophes naturelles que contre des pays ennemis comme la Chine, la Russie et même les États-Unis.

En regardant les récents événements se bousculer, dont le retrait des États-Unis d’un traité sur les armes nucléaires, le président français désire protéger sa population. Pourtant, est-ce que cette constante militarisation des conflits n’est pas à la source même des problèmes internationaux, comme nous l’avons déjà observé?

Ironie

C’est d’une grande ironie que dans les jours précédents son Forum pour la Paix, Emmanuel Macron n’ait cessé de vendre son idée d’une armée européenne aux médias. Malgré son plaidoyer, quelques jours plus tard, à grands coups de «Souvenons-nous!», c’est à croire qu’il oubliait.

En ce mois du Souvenir, où nous honorons ceux et celles qui se sont battus pour notre liberté, rappelons-nous aussi les raisons pour lesquelles leur sacrifice était nécessaire. Ne sacrifions pas plus de vies parce que nous sommes incapables d’apprendre de nos erreurs. Mais pour ça, il faudrait d’abord que l’on se souvienne vraiment.

 

Écoutez les réactions de Pierre Martin au sujet de cette chronique à partir de 15 minutes 49 secondes

 

Cette chronique est en lien à la thématique politique internationale proposée par Pierre Martin.

 

Votez pour votre novice préféré du 3 au 9 décembre, qui se méritera un contrat de chroniqueur au sein du Journal.

 


Mentors X Novices - lundis et jeudis en baladodiffusion sur qub.radio
Les Novices : l’émission - samedis matins de 10h à 11h sur qub.radio
Les chroniques écrites – sur les sites du Journal de Montréal et du Journal de Québec et dans les journaux
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.