/news/provincial
Navigation

Gosselin prêche par l’exemple pour faire la lutte aux déchets

Jean Francois Gosselin
Photo Agence QMI, Simon Clark Jean-François Gosselin
Chef de l’opposition

Coup d'oeil sur cet article

Le chef l’opposition à l’hôtel de ville, Jean-François Gosselin, est d’avis que les citoyens de Québec doivent réduire leur volume de déchets résidentiels, et il prêche par l’exemple.

« On m’a souvent étiqueté pas nécessairement pro-environnement, mais en même temps, j’ai toujours dit que pour tous les projets, il y a toujours un volet économique, social et environnemental. C’est important d’analyser les trois », a affirmé Jean-François Gosselin à Radio-Canada.

Reconnu comme un ardent défenseur du projet de troisième lien, Jean-François Gosselin croit que les résidents de Québec devraient s’ouvrir à de nouvelles façons de disposer des ordures pour le bien de l’environnement.

« C’est certain qu’on est un peu en retard à Québec. [...] On pourrait faire plus de publicité, de communication pour expliquer comment faire son propre compost sans nécessairement déranger les habitudes de vie », a-t-il ajouté.

Son propre compost

Le chef de Québec 21 dit d’ailleurs faire son propre compost depuis maintenant trois ans, un fait qui en étonne plusieurs, a-t-il admis. « Quand je discute avec les citoyens, eux aussi sont surpris quand je dis que j’ai un jardin et que je composte », a révélé M. Gosselin à la société d’État.

Il a également salué le plan de gestion des matières résiduelles mis de l’avant par le maire de Québec, Régis Labeaume, qui vise à augmenter de 50 % son taux de valorisation des matières résiduelles dans un horizon de dix ans. Une collecte de résidus alimentaires s’implantera d’ailleurs graduellement à Québec d’ici 2022

« L’important, c’est de réduire le plus possible par citoyen la quantité de déchets qu’on envoie brûler à l’incinérateur [...] », a précisé M. Gosselin.