/entertainment/tv
Navigation

«Révolution»: un beau mariage de styles

«Révolution»: un beau mariage de styles
PHOTO COURTOISIE

Coup d'oeil sur cet article

Pour la première ronde des finales de «Révolution», dimanche soir à TVA, la production a lancé un grand défi aux participants encore dans la compétition, car les maîtres devaient former des équipes.

Jean-Marc Généreux est le premier à avoir sauté dans l’arène en réunissant Rahmane et Yoherlandy. Dans ce numéro, Yohe jouait l’ombre de Rahmane et devait le suivre pas à pas, jusqu’à ce l’ombre veuille se détacher du personnage. Le mariage des trois styles (hip-hop, contemporain et danse sportive) a donné lieu à un des meilleurs numéros de la soirée. La complicité des danseurs était évidente et surprenante.

«Révolution»: un beau mariage de styles
PHOTO COURTOISIE / OSA

Au moment du vote, les maîtres devaient évaluer une dizaine de points sur la performance, avec une note sur 50, l’autre moitié de la note finale étant uniquement consacrée à l’évaluation du moment révolution. Rahmane et Yohe ont obtenu 84 points sur 100.

Les plus forts, les plus faibles

Les Twins ont ensuite uni le groupe C4 à Charles-Alexis. Les artistes ont finalement eu beaucoup de plaisir à travailler ensemble. Charles-Alexis a même accepté de se raser la barbe pour que la symbiose avec les filles soit encore plus évidente. Leur prestation s’est mérité 86 points, le meilleur score de la soirée.

«Révolution»: un beau mariage de styles
PHOTO COURTOISIE / OSA

Lydia Bouchard a ensuite choisi de mettre en commun les duos Sunny-Tommy et Vincent -Bianca. Elle a imaginé une chorégraphie baroque, s’inspirant du menuet, mais la chimie a eu du mal à fonctionner. Le numéro était peut-être trop audacieux et trop excentrique. Ils ont amassé seulement 76 points.

«Révolution»: un beau mariage de styles
PHOTO COURTOISIE / OSA

Également chorégraphié par Lydia, le numéro suivant mettait en scène MARVL et le duo Willow. S’inspirant d’un numéro de moine Shaolin, les deux groupes de danseurs ont dû faire un pas l’un vers l’autre pour tenter de créer un univers commun. Techniquement difficile, la performance a été assez fluide. Par contre, si l’osmose était parfaite, ça n’a pas été suffisant. Les maîtres leur ont accordé la note de 77 points, notamment à cause d’une révolution trop faible.

«Révolution»: un beau mariage de styles
PHOTO COURTOISIE / OSA

Alexandre et Katherine de Team White ont ensuite travaillé avec Jean-Philippe et Laurence, sous la direction de Jean-Marc Généreux, afin d'imaginer un numéro très poétique durant lequel un homme doit défendre son ange face à deux démons qui veulent lui ravir. Le métissage des styles hip-hop et ballroom a parfaitement fonctionné et les maîtres ont été sous le charme en leur octroyant 85 points.

«Révolution»: un beau mariage de styles
PHOTO COURTOISIE / OSA

Enfin, IsaBelle et Guillaume ont été jumelés au groupe FLIP par Larry et Laurent des Twins qui avaient la volonté de jouer sur l’émotion. Leur chorégraphie racontait une histoire d’amour dans laquelle l’homme accepte que sa femme parte pour mieux la retrouver. Leur révolution était magnifique. Résultat: 82 points.

«Révolution»: un beau mariage de styles
PHOTO COURTOISIE / OSA

 

Les quatre équipes ayant obtenu le plus de points ont accédé à la prochaine étape, alors que les autres danseurs (solo, duo ou groupe) devront à nouveau se retrouver seuls face aux maîtres.

Les danseurs retenus

  • - Rahmane Belkebiche, 22 ans, Québec
  • - Yoherlandy, 27 ans, Montréal
  • - C4, 23 à 34 ans, Montréal
  • - Charles-Alexis Desgagnés, 27 ans, Montréal
  • - Team White, 23 et 25 ans, Sainte-Adèle et Montréal
  • - Jean-Philippe et Laurence, 32 ans, Montréal
  • - FLIP, 16 à 18 ans, Lévis
  • - Guillaume et IsaBelle, 37 ans, Saint-Bruno