/sports/hockey/remparts
Navigation

Les Remparts torpillés par un gars de Neufchâtel

Jakob Pelletier, ancien du Blizzard, inscrit deux buts dans une victoire de 6-3 des Wildcats

Coup d'oeil sur cet article

Jakob Pelletier a envoyé un texto à son entraîneur Darren Rumble, lundi, à la veille de son premier match à Québec dans l’uniforme des Wildcats de Moncton, pour lui assurer qu’il serait à son meilleur face aux Remparts, mardi soir. Et le natif de Neufchâtel a tenu parole.

L’attaquant de 17 ans a inscrit deux buts dans une victoire de 6-3 des Wildcats, dont le but assommoir en fin de troisième, alors que son équipe écoulait un désavantage numérique de cinq minutes et qui faisait alors 5-2 Moncton.

Tout ça, devant près d’une centaine de spectateurs, famille et amis, qui s’étaient déplacés au Centre Vidéotron pour encourager le produit local qui, en plus, a été nommé la première étoile de la rencontre.

«J’étais un peu lent lors de mes premières présences, mais j’ai pris du rythme au fur et à mesure que le match avançait. J’étais un peu nerveux en début de match, c’est un gros aréna», a-t-il reconnu.

«Il a été incroyable, a renchéri son entraîneur Darren Rumble. Lui et [Elliot] Desnoyers ont de la famille ici donc ils ont pu passer du temps avec eux au cours des derniers jours. Il m’a envoyé un message hier (lundi) pour me dire qu’on allait voir le vrai Jakob Pelletier ce (mardi) soir et il a livré la marchandise.»

Roy déçu

Reconnaissant que Pelletier avait connu un bon match contre ses Remparts, Patrick Roy était davantage concentré sur les raisons expliquant la défaite de mardi, une sixième à leurs dix derniers matchs.

Pour lui, l’indiscipline à plusieurs niveaux a coûté la rencontre et le point tournant aura probablement été le but de Jeremy McKenna en début de troisième, en situation de cinq contre trois.

C’est que les Remparts profitaient d’un avantage numérique avant que Benjamin Gagné et Mikaël Robidoux soient chassés coup sur coup, pour éventuellement permettre aux Cats de jouer avec l’avantage de deux hommes.

«Ce que je trouve regrettable, c’est qu’on joue du bon hockey, mais on trouve une façon de perdre qui n’est pas nécessaire. Ce sont des choses qu’ont peut corriger, mais c’est dur de le faire parce que c’est répétitif. On appelle ça de la maturité, mais le problème c’est que ce sont souvent nos plus vieux qui sont impliqués. Des fois, je me demande si c’est le fait que les gars n’ont pas nécessairement gagné beaucoup. Apprendre à gagner, ça prend un certain temps», a déploré Roy.

En bref

Le gardien Dereck Baribeau était en uniforme pour les Diables rouges mardi soir et il a servi d’adjoint à Anthony Morrone. Le gardien de 19 ans devrait revenir au jeu vendredi prochain lors de la visite des Foreurs de Val-d’Or au Centre Vidéotron.

De son côté, le défenseur Étienne Verrette a subi une blessure au cou et a été contraint de rater la rencontre de mardi.

Par ailleurs, à la suite de la sortie de Patrick Roy, dimanche dernier, c’est le descripteur des rencontres de l’équipe Raynald Cloutier qui choisira désormais les trois étoiles lors des matchs à domicile des Remparts.

Rumble surpris des succès des Wildcats

En début d’année, quand il regardait l’effectif qu’il avait entre les mains et ce que l’équipe avait fait en 2017-2018, l’entraîneur-chef des Wildcats de Moncton, Darren Rumble, espérait que son équipe puisse se battre pour l’avantage de la glace. C’est bien parti, puisqu’avant la rencontre d’hier, les Chats sauvages trônaient au sommet du classement général!

Avant d’affronter les Remparts, mardi, la formation du Nouveau-Brunswick montrait une fiche de 18-4-2 pour 38 points, un sommet dans la ligue à égalité avec les Huskies de Rouyn-Noranda. Pas si mal pour une formation qui avait terminé au 14e rang du classement général l’an dernier.

«On ne s’attendait pas à être où nous sommes. On a de bons joueurs et ils jouent de la bonne façon, ils ne trichent pas et la chimie est très bonne dans le vestiaire. On a terminé 14es l’an dernier, alors cette année on voulait avoir l’avantage de la glace, ce qui est plus difficile maintenant avec le nouveau format des séries. Évidemment, il reste beaucoup de hockey à être joué.»

Des éloges pour Pelletier

Parmi les joueurs qui contribuent grandement aux succès des Wildcats, il faut évidemment penser à l’attaquant Jakob Pelletier, qui s’est rapidement imposé comme un joueur d’impact l’an dernier avec les Wildcats. Et il n’a pas ralenti, assure Rumble.

«Il a recommencé où il a laissé. Il a été le premier choix de première ronde qu’on a repêché après mon arrivée. Je ne savais pas à quel point ces joueurs sont talentueux. Il a commencé sur la quatrième ligne et j’ai vite réalisé qu’il faisait partie des meilleurs joueurs de l’équipe. Encore cette année, il joue de la bonne façon. Il produit sans être un joueur à risque. Si j’ai besoin d’un but, je l’envoie sur la patinoire et, si on a besoin de conserver une avance, c’est lui que j’envoie aussi. Il joue dans toutes les situations, c’est vraiment un joueur complet.»

D’autres joueurs font bien sur le plan offensif chez les Cats. Notons la saison de l’attaquant de 19 ans Jeremy McKenna qui, avant le match de mardi, venait au quatrième rang des pointeurs de la LHJMQ avec 40 points en 24 parties. Dans le cas de Pelletier, il venait deux rangs derrière, grâce à 33 points en 22 matchs.

3
6
Première période
1-Qué : Benjamin Gagné (6) (Frattaroli, Robidoux) 10:48 2-Mon : Dylan Seitz (7) (Pataki, Capannelli) 13:51 3-Qué : Aleksei Sergeev (9) (Gagné, Grouchy) AN-17:20
Punitions: Dubé (Qué) 2:20, Mathieu (Qué) 7:28, Pelletier (Mon) 15:45.
Deuxième période
4-Mon : Jakob Pelletier (14) (McKenna, Cyr) 3:30
Punitions: Sylvestre (Mon) (dou.min.) 15:32, Cormier (Qué) 15:32, DeJong (Mon) 18:04, Gagné (Qué) 19:26, Robidoux (Qué) 20:00.
Troisième période
5-Mon : Jeremy McKenna (17) (Spence, Khovanov) AN-1:17 6-Mon : Jeremy McKenna (18) (Spence, Khovanov) AN-5:03 7-Mon : Jakob Pelletier (15) (Sans aide) DN-11:16 8-Mon : Alexander Khovanov (15) (McKenna, Cyr) 12:42 9-Qué : Philipp Kurashev (10) (Sergeev) 16:10
Punitions: Morrone (Qué) (purgée par Robidoux) 4:48, Sylvestre (Mon) (maj. et inc.) 6:57.
Tirs au but
Moncton 9 - 10 - 13 - 32 Québec 8 - 12 - 11 - 31
Gardiens:
Mon : Francis Leclerc (G, 12-2-2), Qué : Anthony Morrone (P, 5-7-0)
Avantages numériques:
Mon : 2 en 5, Qué : 1 en 4
Arbitres:
Olivier Gouin, Xavier Labonté
Juges de lignes:
Christophe Bélair, Maxime Desjardins
ASSISTANCE:
7081