/news/politics
Navigation

Enquête contre la caquiste Marie-Louise Tardif

Enquête contre la caquiste Marie-Louise Tardif
Capture d'écran, TVA Nouvelles

Coup d'oeil sur cet article

La Commissaire à l'éthique et à la déontologie du Québec a ouvert une enquête sur la députée de la CAQ dans Laviolette–Saint-Maurice, Marie-Louise Tardif.

Une plainte officielle a été déposée mardi après-midi par le Parti libéral qui reproche à Mme Tardif d'être toujours à l'emploi de l'entreprise de gestion Parc de l'île Melville Shawinigan inc., un organisme à but non lucratif.

«C'est par le biais des médias que nous avons appris que la députée de Laviolette–Saint-Maurice recevrait toujours une rémunération de son ancien employeur, le Parc de l'Île Melville, et ce, malgré son rôle de députée à l'Assemblée nationale», peut-on lire dans un bref communiqué de l'aile parlementaire du Parti libéral du Québec

La plainte fait aussi état de meubles qui se trouvaient dans le bureau de la précédente députée de Laviolette, la libérale Julie Boulet, qui auraient été transférés au Parc de l'Île-Melville par la députée. Or, ces meubles appartiendraient à l'Assemblée nationale, avancent les libéraux.

«La Coalition avenir Québec a toujours crié haut et fort qu'en matière d'éthique, c'était tolérance zéro. Aujourd'hui, nous invitons M. Legault à prendre acte de la situation et à poser les gestes qu'il juge nécessaires à la lumière de ces nouvelles informations», a clamé le porte-parole de l'opposition officielle en matière d'éthique, Jean Rousselle, par communiqué.

La commissaire à l'éthique et à la déontologie a confirmé au PLQ qu'une enquête a déjà été ouverte.

Le président du conseil d'administration de la Corporation du Parc de l'Île Melville, Gilles Lamarche, est convaincu qu'aucune loi n'a été transgressée.

«Nous sommes tout à fait à l'aise avec le fait que Mme Tardif travaille une dizaine d'heures par semaine avec nous jusqu'au 31 décembre.» Il ajoute que le conseil d'administration est même prêt à prolonger son mandat si nécessaire.

Marie-Louise Tardif est devenue la première députée de Laviolette–Saint-Maurice lors de la dernière élection. Cette circonscription est formée des anciennes circonscriptions de Laviolette et de Saint-Maurice. Mme Tardif occupe la fonction d'adjointe parlementaire du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs.

- Avec la collaboration de Patricia Hélie, TVA Nouvelles.