/misc
Navigation

Fantasy football : les joueurs que j’aime et ceux que je n’aime pas pour la treizième semaine d’activité

Emmanuel Sanders
Montage ML Emmanuel Sanders

Coup d'oeil sur cet article

Après une bonne semaine de prévisions la semaine dernière, il faut continuer cette séquence afin de vous aider à prendre des décisions difficiles. Alors que certaines ligues fantasy commencent la dernière semaine du calendrier régulier, voici mes choix.

Qui j’aime

Porteurs

Joe Mixon (CIN): Un cas classique d’un joueur avec une très bonne productivité malgré la saison horrible de son équipe. Avec Jeff Driskel comme quart-arrière cette semaine face aux Broncos, je vous assure que le numéro de Mixon sera appelé souvent.

Lamar Miller (HOU): Après un lent début de saison, il se réveille et donne de précieux points fantasy à ses propriétaires. Une confrontation face aux Browns est toujours la bienvenue alors que Cleveland est la 5e défensive la plus généreuse face aux porteurs adverses.

Emmanuel Sanders
Photo AFP

Austin Ekeler (LAC): Je n’aime pas nécessairement la confrontation pour Austin alors qu’il affronte la défensive des Steelers, à Pittsburgh. Une défensive qui s’améliore de match en match. Cependant, il agira comme partant avec la blessure à Melvin Gordon dans une attaque explosive. Il finira avec une bonne production offensive.

Mentions honorables: Kenyan Drake (MIA), LeGarrette Blount (DET)

Receveurs

Emmanuel Sanders (DEN): Les Bengals semblent avoir démissionné sur la saison et Sanders devrait s’amuser tout l’après-midi en Ohio.

Corey Davis (TEN): Les Titans auraient avantage à cibler plus souvent le talentueux receveur. Il vient de connaitre une deuxième bonne production aérienne en trois semaines et la tertiaire des Jets est aussi poreuse que la frontière du Mexique...

D.J. Moore (CAR): La recrue des Panthers m’impressionne beaucoup depuis deux semaines. Ce que j’aime encore plus, c’est qu’il est beaucoup ciblé avec 15 tentatives de passe dans sa direction lors des deux derniers matchs. Une visite à Tampa Bay face à la pauvre tertiaire des Bucs ne devrait pas le déranger.

Emmanuel Sanders
Photo AFP

Mentions honorables: Demaryius Thomas (HOU), Adam Humphries (TB)

Quarts-arrières

Aaron Rodgers (GB): Pouvez-vous croire que Rodgers et Brady se retrouvent au 13e et 14e rang chez les pivots depuis le début de la saison en fantasy? Même s’il ne connait pas une grande saison, c’est généralement le temps de l’année où il devient invincible. Les Cards n’ont qu’à bien se tenir.

Emmanuel Sanders
Photo AFP

Case Keenum (DEN): Il joue du bien meilleur football qu’en début de saison et lui-aussi pourrait s’avérer un bon pari si vous êtes pris dans une mauvaise posture à la position de pivot. J’ai une grande confiance qu’il jouera un bon match sur la route face aux Bengals.

Ryan Tannehill (MIA): Il a fait la job la semaine dernière et même si Buffalo est très avare avec sa défensive aérienne, j’aime bien cette confrontation à la maison. Un bon pari si vous n’avez pas d’alternative au poste de quart-arrière.

Mentions honorables: Russell Wilson (SEA), Marcus Mariota (TEN)

Ailiers Rapprochés

David Njoku (CLE): Il fait encore des erreurs, mais il semble de plus en plus à l’aise sur le terrain. Une belle chimie commence à s’installer avec Baker Mayfield et les Texans (7e) sont plutôt généreux face aux ailiers rapprochés adverses.

Emmanuel Sanders
Photo AFP

Greg Olsen (CAR): Il semble avoir disparu de l’offensive des Panthers depuis deux demaines, mais il a une occasion en or de bien faire face à la défensive des Bucs qui est particulièrement vulnérable face aux ailiers rapprochés. Il devrait trouver la zone payante.

Gerald Everett (LAR): Les Rams n’utilisaient pratiquement aucun ailier rapproché en début de saison, mais le gros gaillard des Rams a fait changer d’idée la direction des Rams dans les dernières semaines. Il devrait trouver le moyen de saisir quelques ballons à Detroit.

Mentions honorables: Vernon Davis (WASH)

Défensive top 3

Chicago: Les Bears ont une défensive qui produit à plein régime cette saison et une visite à New York devrait être synonyme avec un énorme party dans la Grosse Pomme. Les Giants ont montré des signes encourageants depuis quelques semaines en offensive, mais la ligne à l’attaque n’est pas équipée pour affronter la puissante ligne défensive de la ville des vents.

Miami: Les Dolphins jouent toujours du meilleur football à la maison. Confortablement au chaud, ils affrontent l’offensive qui a concédé le plus de points aux défensives adverses avec la visite des Bills. Rien de plus à ajouter.

Emmanuel Sanders
Photo AFP

Seattle: Les Seahawks sont sur une séquence victorieuse et ils affrontent un quart-arrière avec très peu d’expérience à la maison. Cela devrait être inquiétant pour l’attaque des Niners.

Qui je n’aime pas

Porteurs

Alvin Kamara (N-O): Je ne pense pas qu’on peut stopper la production offensive du rapide porteur des Saints, mais je crois qu’il est possible de la freiner un peu. C’est ce qui va arriver avec une visite à Dallas jeudi soir.

Adrian Peterson (WASH): Sa production est plus difficile depuis les trois dernières rencontres et une visite au stade des Eagles n’arrangera rien. Peterson traîne quelques blessures et il court derrière une ligne offensive décimée par les blessures. À éviter.

Emmanuel Sanders
Photo AFP

James White (N-A): Une confrontation difficile avec la visite des mauves en Nouvelle-Angleterre. Les Vikings ont la 5e meilleure défensive face aux porteurs adverses et ils ont des secondeurs rapides qui peuvent couvrir James White par la passe.

Autres mentions: Matt Breida (SF), Marlon Mack (IND)

Receveurs

Tyler Boyd (CIN): Un nouveau quart-arrière est rarement bon pour une attaque aérienne. J’ai l’impression que la production de Boyd va diminuer avec l’arrivée de Driskell comme pivot des Bengals. De plus, A.J. Green devrait être de retour comme receveur numéro un.

Emmanuel Sanders
Photo AFP

Chris Godwin (TB): Avec le retour de Winston comme quart-arrière, sa production a diminué. Est-ce un hasard? J’en doute...

Jarvis Landry (CLE): Depuis le départ de Hue Jackson, Jarvis Landry voit beaucoup moins de ballons lancés dans sa direction. Il joue aussi moins de jeux offensifs et pendant ce temps l’attaque aérienne joue de mieux en mieux. Il serait étonnant de voir un changement de cette recette gagnante chez les Browns.

Autres mentions: Allen Robinson II (CHI), Alshon Jeffery (PHI)

Quarts-arrières

Philip Rivers (LAC) : Probablement le quart-arrière le plus chaud dans la ligue et j’ose le placer dans les joueurs que je n’aime pas. Je pense simplement que ce sera un départ difficile un dimanche soir à Pittsburgh. Les Steelers seront en mesure d’appliquer de la pression sur le vétéran passeur.

Emmanuel Sanders
Photo AFP

Mitchell Trubisky (CHI): Étrangement, cette confrontation face aux Giants ne me dit rien de bon pour le pivot des Bears. Les chiffres disent le contraire, mais je vais suivre mon instinct.

Andrew Luck (IND): Même si les Jags ont une saison difficile, il est difficile de dominer en Floride pour un quart-arrière adverse. Luck aura simplement une baisse de production en comparaison avec ses derniers matchs.

Autres mentions: Kirk Cousins (MIN)

Ailiers rapprochés

Chris Herndon (NYJ) : Il fait bien dans les dernières rencontres, mais il affronte la meilleure défensive, celle des Titans, face aux ailiers rapprochés adverses. Une visite dans la ville du country qui s’annonce difficile.

Emmanuel Sanders
Photo AFP

Vance McDonald (PIT): Il est ennuyé par une blessure à une hanche et il partage son temps de jeu avec Jesse James. Deux raisons pour ne pas l’utiliser dans votre formation.

Nick Vannett (SEA): Après avoir trouvé la zone des buts dans les semaines 9 et 10, c’est beaucoup plus tranquille pour l’ailier rapproché des Seahawks. À n’utiliser que dans un cas d’extrême urgence.

Autres mentions: Mark Andrews (BAL)

Si vous avez des questions à nous soumettre sur le fantasy football, écrivez-nous au fantasyfootball@quebecormedia.com.