/news/green
Navigation

Deux nouveaux cas du cerf fou

Coup d'oeil sur cet article

GRENVILLE-SUR-LA-ROUGE | Deux nouveaux cervidés ont répondu positivement à des tests sur la maladie du cerf fou dans une ferme d’élevage des Laurentides, ce qui porte le nombre de bêtes infectées à neuf.

L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a confirmé l’information jeudi au Journal.

Les deux cerfs rouges provenaient de la ferme d’élevage Harpur Farms de Grenville-sur-la-Rouge.

« Les animaux trouvés positifs à la MDC [maladie débilitante chronique des cervidés] provenaient d’un même parc à la naissance et se trouvaient dans des enclos différents avant d’être envoyés à l’abattoir », a expliqué l’ACIA.

Comme les animaux infectés se trouvaient dans des enclos différents et qu’il reste près de 1200 bêtes à abattre, l’ACIA n’exclut pas qu’il puisse y en avoir d’autres.

Chasse interdite

Un premier animal malade a été découvert à la fin août. Depuis, la chasse a été interdite sur un territoire de 400 km2, car le fédéral craignait que la maladie ne se soit propagée à l’extérieur de l’enclos. Aucun cas n’a cependant été détecté en nature.

Mais la maladie peut rester pendant plus de 10 ans dans le sol. Elle peut aussi se propager par l’eau de ruissellement et elle résiste au froid.

Cette maladie, semblable à celle de la vache folle, peut tuer ses victimes en quelques mois.

Ottawa a annoncé que les 3000 bêtes de la ferme allaient être abattues et testées. La viande des animaux en santé est toujours vendue sur le marché.

Il n’est cependant pas conseillé de manger la viande des animaux infectés, même si aucun cas de transmission aux humains n’a encore été documenté.