/news/provincial
Navigation

Une Cour royale pour les 65 ans du Carnaval de Québec

Une Cour royale pour les 65 ans du Carnaval de Québec
Photo d'archives, Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Le Carnaval de Québec proposera cette année un palais de Bonhomme complètement réinventé à la Place Georges-V  avec une "cour royale" et une impressionnante sculpture de 30 pieds de hauteur.

Mélanie Raymond, directrice générale du Carnaval de Québec compare la nouvelle structure à construire au Château de Versailles, avec ses jardins et son parc.

La directrice générale du Carnaval de Québec, Mélanie Raymond, lors de la conférence de presse.
Photo Stevens LeBlanc
La directrice générale du Carnaval de Québec, Mélanie Raymond, lors de la conférence de presse.

«C’est un palais complètement transformé et amplifié. Donc il y aura une Cour royale qui est de plus grande ampleur que le palais auquel les gens sont habitués», indique Mme Raymond.

La Cour royale est un parcours thématique où les carnavaleux pourront, notamment, expérimenter un jeu d’ombres géant et des tours de glace.

Au centre de cette Cour royale prendra place une énorme sculpture qui comprendra plusieurs éléments, notamment le harfang, le Château Frontenac et une forêt. Elle fera environ 30 pieds de hauteur et 80 pieds de largeur. Les éléments phares de la ville y seront mis en valeur.

La sculpture du harfang nécessitera le travail de quatre à cinq sculpteurs et jusqu’à 12 jours de travail.
Photo courtoisie
La sculpture du harfang nécessitera le travail de quatre à cinq sculpteurs et jusqu’à 12 jours de travail.

«Elle sera immense et remplie de détails», poursuit la directrice générale.

À elle seule, la sculpture du harfang nécessitera le travail de quatre à cinq sculpteurs et jusqu’à 12 jours de travail. Elle sera réalisée par l’artiste Marc Lepire. «Nous avons très hâte de la voir», poursuit-elle.

Autres nouveautés

Par ailleurs, la programmation du Camp à Jos sera bonifiée, avec un site ouvert plus longtemps, des prestations musicales quotidiennes et des 5 à 7 sous la thématique de mixologie.

L’organisation parle d’une «ambiance canadienne vintage», où les festivaliers pourront danser sur des airs de country, de folk et de pop rock.

De plus, le Parc de la Francophonie, où prend place le Camp à Jos, sera exploité à plus grande échelle.

«Cette année, on voulait utiliser le terrain de façon plus grandiose. Avec Défi-Évasion, on a développé un parcours d’énigmes à l’arrière, sous les arbres, appelé La forêt des feux-follets», ajoute Anne-Julie Vallée, directrice de la programmation innovation du Carnaval.

Finalement, un loufoque Gala de lutte hivernale sera présenté par Marto Napoli. 

D’autres annonces sur la programmation auront lieu la semaine prochaine.

Le Carnaval se tiendra du 8 au 17 février prochain. L’effigie est en prévente dès maintenant en ligne et dans les succursales Couche-Tard participantes, au coût de 10$.