/news/green
Navigation

Problèmes de communication aux Îles-de-la-Madeleine: Québec fournira un système satellitaire

Problèmes de communication aux Îles-de-la-Madeleine: Québec fournira un système satellitaire
Photo tirée de Facebook

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC – Québec fournira aux citoyens des Îles-de-la-Madeleine un système de communication satellitaire pour leur permettre d’utiliser la téléphonie cellulaire et ainsi pouvoir contacter l’extérieur de l’archipel.

Cette solution temporaire est nécessaire depuis qu’une tempête de vent et de neige a abîmé les deux câbles sous-marins qui permettent aux Madelinots d’utiliser leur téléphone cellulaire et internet, mercredi.

Tard jeudi soir, un «raccord précaire» entre les deux câbles a été réalisé pour rétablir la communication avec l’archipel. Cependant, il ne s’agit pas d’une solution durable et le branchement peut céder à tout moment, a précisé la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, lors d’une mêlée de presse, vendredi.

Par ailleurs, un avion des Forces armées canadiennes devrait atterrir sur l’archipel vendredi en milieu d’après-midi, transportant des intervenants du ministère de la Santé, du ministère de la Sécurité publique, des spécialistes en télécommunication et des groupes de reconnaissance de l’armée. La veille, un avion d’Hydro-Québec avait été mobilisé sur l’archipel.

Mme Guilbault a indiqué qu’elle se rendra aux Îles-de-la-Madeleine dès que possible, mais qu’elle préférait pour l’instant laisser la place aux acteurs qui seront «plus utiles» qu’elle.

Elle a aussi précisé qu’aucune vie n’était menacée et qu’aucun blessé en lien avec la tempête n’avait été rapporté.

La solution: un troisième câble?

Vendredi, le député des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arsenault, a indiqué que les deux câbles n’étaient plus fiables et qu’une solution à long terme devait être envisagée, notamment la pose d’un troisième câble.

«On avait annoncé en décembre dernier qu’on procéderait [à la pose d’un troisième câble], mais il semble que le dossier ait piétiné au cours des derniers mois parce qu’on attendrait la pose d’un câble électrique en 2025. Vous conviendrez avec moi que c’est loin, 2025», a-t-il expliqué, lors d’une mêlée de presse.

La pose de ce câble avait été évaluée à quelque 10 millions $, a précisé M. Arsenault, qui a aussi été maire des Îles-de-la-Madeleine.

Sans prendre d’engagement, le premier ministre François Legault a indiqué qu’il comptait s’attarder à la problématique des télécommunications madeliniennes.

«C’est un vieux problème, mais un problème important. [...] C’est quelque chose qu’il faudra regarder, pour rassurer les gens et avoir un réseau qui est plus fiable», a-t-il dit, lors d’un impromptu de presse, vendredi.