/weekend
Navigation

20 films à voir avant la fin de l’année

Coup d'oeil sur cet article

Comme à leur habitude, les grands studios hollywoodiens ont réservé plusieurs de leurs films les plus attendus de l’année pour les semaines précédant Noël, qui est traditionnellement une des périodes les plus achalandées dans les cinémas. Entre les prétendants aux Oscars, les films pour toute la famille, les comédies et les films d’action, les cinéphiles auront l’embarras du choix quand viendra le temps de planifier une sortie au cinéma pendant le temps des Fêtes. Voici 20 sorties à surveiller d’ici Noël.

 

30 novembre

Papa est devenu un lutin

Photo courtoisie

Tourné il y a déjà plus de deux ans avec un budget restreint (et sans subvention des organismes publics), ce film québécois de Noël met en vedette l’humoriste Jean-Marie Corbeil dans le rôle d’un père de famille trop absorbé par son travail qui se transforme en lutin après que sa fille de sept ans a fait ce vœu au père Noël. C’est Elisabetta Fantone (conseillère à XOXO) qui joue le rôle de la mère. Ce film réalisé par Dominique Adams prend l’affiche exclusivement dans les cinémas Guzzo.

La possession de Hannah Grace

Photo courtoisie, Sony Pictures

Les sorties de films d’horreur sont généralement réservées à la période de l’Halloween et non celle à des Fêtes. Mais pour les amateurs du genre qui auraient le goût de fuir la magie de Noël le temps d’une soirée, ce thriller, dont l’intrigue tourne autour d’une séance d’exorcisme qui tourne mal, devrait faire l’affaire.

7 décembre

À la porte de l’éternité

Photo courtoisie, Entract Films

Willem Dafoe a remporté le prix du meilleur acteur pour sa performance dans la peau du peintre Vincent van Gogh dans ce nouveau film du cinéaste (et peintre) Julian Schnabel, qui a signé il y a une dizaine d’années le formidable Le scaphandre et le papillon. À noter qu’À la porte de l’éternité met aussi en vedette Oscar Isaac dans le rôle de Paul Gauguin et Emmanuelle Seigner sous les traits de madame Ginoux, un des modèles les plus célèbres de van Gogh.

La course des tuques

Photo courtoisie, CarpeDiem Film & TV

Trois ans après la sortie de La guerre des tuques 3D, cette suite très attendue de la version animée du classique familial québécois ramène à l’écran les célèbres personnages du Conte pour tous, dont Sophie, Ti-Guy la Lune et François les Lunettes. Cette fois-ci, l’intrigue tournera autour d’une spectaculaire course de luges au village. Ludivine Reding et Mehdi Bousaidan prêteront leur voix à de nouveaux personnages et un nouveau chiot fera son apparition dans ce film réalisé par Benoit Godbout et François Brisson.

Marie, reine d’Écosse

Photo courtoisie, Focus Feature

Après avoir incarné la patineuse artistique Tonya Harding dans l’excellent Moi, Tonya, l’actrice Margot Robbie s’est prêtée à une autre transformation physique étonnante pour se glisser dans la peau de la reine Élisabeth Ire. Marie, reine d’Écosse relate le destin tragique de Marie Stuart (jouée par Saoirse Ronan), ancienne reine d’Écosse qui a été exécutée en 1587 après avoir été suspectée d’avoir voulu s’emparer de la couronne royale.

14 décembre

La favorite

Photo courtoisie, Twentieth Century Fox

Un an après la sortie de son troublant Mise à mort du cerf sacré, le réalisateur grec Yorgos Lanthimos revisite le film historique en nous transportant en Angleterre au début du 18e siècle. Décrit comme une comédie cynique très « rock’n’roll », La favorite met en scène la reine Anne (Olivia Colman), qui occupe le trône, mais qui est en fait contrôlée par son amie Sarah, duchesse de Marlborough (Rachel Weisz). L’arrivée dans le portrait d’Abigail (Emma Stone), une cousine de la duchesse, viendra bouleverser les relations de pouvoir.

Spider-Man : dans le spider-verse

Photo courtoisie

Un autre film de Spider-Man ? Pas tout à fait, car le héros principal de cette nouvelle production inspirée de l’univers de Marvel n’est pas Peter Parker, mais plutôt Miles Morales, un adolescent afro-américain de New York qui se découvre de super pouvoirs similaires à ceux de Spider-Man.

En liberté

Photo courtoisie, MK2

Cette nouvelle comédie policière burlesque du réalisateur français Pierre Salvadori (Hors de prix) mettant en vedette Pio Marmai et Audrey Tautou a eu droit à une ovation d’une douzaine de minutes au Festival de Cannes en mai dernier et a été bien accueillie par la presse à sa sortie en salle en France il y a quelques semaines.

19 décembre

Le retour de Mary Poppins

Photo courtoisie

La mythique Mary Poppins revient au grand écran, cette fois-ci sous les traits de l’actrice Emily Blunt, qui prend le relais de l’inoubliable Julie Andrews. Selon les premières informations qui ont circulé, l’histoire de ce nouveau film se déroule plusieurs années après celle du premier film, et les deux enfants de la famille Banks sont devenus des adultes. Le film Le retour de Mary Poppins, qui est réalisé par Rob Marschall, un expert en comédies musicales au cinéma (on lui doit notamment les films Chicago et Neuf), s’appuie sur une distribution impressionnante, composée notamment de Meryl Streep, Colin Firth, Ben Wishaw et Julie Walters.

21 décembre

Aquaman

Photo courtoisie

L’acteur Jason Momoa (Game of Thrones) hérite de son rôle le plus important à ce jour au cinéma en incarnant à l’écran le personnage d’Aquaman, un superhéros tiré de l’univers de DC Comics. Attendu depuis des années, Aquaman mettra aussi en vedette Nicole Kidman dans le rôle de la reine d’Atlantis et Dolph Lundgren (l’inoubliable Ivan Drago de Rocky 4) dans le costume du roi Nereus. Bonne nouvelle pour les fans du genre : les premières critiques du film sont très positives.

Bienvenue à Marwen

Photo courtoisie, Universal

Certainement un des films les plus attendus de cette fin d’année, ce nouveau long métrage du toujours très avant-gardiste cinéaste Robert Zemeckis (Forrest Gump, Retour vers le futur) promet d’être original, du moins sur le plan visuel. Mélangeant l’animation et les prises de vue réelles, Bienvenue à Marwen s’inspire de l’histoire vraie de Mark Hogancamp (joué par Steve Carell), un homme victime d’une amnésie totale après avoir subi une agression sauvage. En guise de thérapie, il se lancera dans la construction d’une réplique d’un village belge pendant la Seconde Guerre mondiale et mettra en scène lui-même les figurines des habitants en les identifiant à des gens qu’il connaît. Intriguant...

Dilili à Paris

Photo courtoisie, Entract Films

Ce nouveau film d’animation du réalisateur français Michel Ocelot (le créateur de Kirikou) nous transporte dans le Paris de la Belle Époque pour raconter les aventures de Dilili, une petite fille franc-kanake qui mène une enquête pour retrouver des fillettes qui ont mystérieusement disparu. Fait intéressant : Ocelot a conçu les images de son film en retravaillant des vraies photos du Paris de l’époque.

Bumblebee

Photo courtoisie, Paramount Pictures

Nouveau film de la populaire franchise des Transformers, Bumblebee s’intéresse au passé du personnage d’Autobot Bumblebee, alors qu’il prenait la forme d’une vieille coccinelle jaune. Abandonné dans un parc à ferraille en Californie au milieu des années 1980, Bumblebee reprendra vie grâce aux bons soins d’une jeune femme (Hailee Steinfeld).

Le retour de Ben

Photo courtoisie, Entract Films

Julia Roberts est de retour au cinéma (et peut-être aux Oscars) avec ce drame familial qui relate l’histoire d’un ancien toxicomane de 19 ans qui revient à la maison le soir du réveillon de Noël. Mais sa mère se rendra compte assez rapidement que ses problèmes de dépendance ne sont pas tout à fait réglés. En plus de Julia Roberts dans le rôle de la mère, ce film de Peter Hedges (La drôle de vie de Timothy Green) met en vedette le jeune Lucas Hedges qu’on voit aussi ces jours-ci dans le drame Garçon effacé.

Deuxième acte

Photo courtoisie, Entract Films

Jennifer Lopez est la vedette principale de cette comédie romantique de Peter Segal (Max la menace) qui relate le parcours d’une caissière d’un magasin à grande surface plutôt débrouillarde qui décide de tenter sa chance dans le milieu de la publicité. À noter que Vanessa Hudgens et Milo Ventimiglia (le Jack de la populaire série This Is Us) jouent aussi des rôles dans le film.

Un homme pressé

Photo courtoisie, AZ Films

Le Québécois Yves Jacques joue un rôle dans cette comédie dramatique française qui raconte l’histoire d’un homme d’affaires brillant et respecté (campé par Fabrice Luchini), victime d’un accident cérébral qui entraîne chez lui des pertes de mémoire et des troubles de la parole. Pendant son long processus de réadaptation, il se liera d’amitié avec la jeune orthophoniste qui s’occupe de lui (Leïla Bekhti).

25 décembre

Vice

Photo courtoisie, Films Séville

Dévoilée plus tôt cet automne, la bande-annonce de ce drame politique réalisé par Adam McKay (Le casse du siècle) a beaucoup fait réagir sur les réseaux sociaux, notamment parce qu’on y découvre un Christian Bale méconnaissable qui a (encore) subi une transformation physique importante pour incarner Dick Cheney. Très attendu et potentiellement controversé, Vice se penche sur la vie et la carrière politique de Cheney qui a été aux côtés de l’ancien président George W. Bush pendant ses deux mandats de 2001 à 2009.

Si Beale Street pouvait parler

Photo courtoisie, Films Séville

Moins de deux ans après avoir remporté l’Oscar du meilleur film avec son drame Moonlight, le cinéaste afro-américain Barry Jenkins est de retour avec ce nouveau film adapté d’un roman du même titre de James Baldwin. Si Beale Street pouvait parler raconte l’histoire d’une jeune femme de Harlem qui tente de prouver l’innocence de son fiancé, dont elle est enceinte, et qui a été faussement accusé de viol. Le film, qui met en vedette Kiki Layne, Stephen James et Regina King, a reçu un bel accueil au Festival de Toronto en septembre dernier.

Holmes et Watson

Photo courtoisie, Columbia Pictures

Complices de longue date, Will Ferrell et John C. Reilly font équipe une fois de plus dans cette nouvelle comédie librement inspirée des aventures de Sherlock Holmes et John Watson, réalisée par Etan Cohen (Prison 101). Vous l’aurez deviné, Will Ferrell se glisse dans le costume du détective Sherlock Holmes tandis que John C. Reilly hérite du rôle de son fidèle Watson. Élémentaire, mon cher Watson...

Vox Lux

Photo courtoisie, Entract Films

Natalie Portman se glisse dans la peau d’une star de la pop dans ce film musical de Brady Corbet (The Childhood of a Leader) qui a fait sensation aux festivals de Venise et de Toronto. Vox Lux suit sur une période de 18 ans l’ascension de Celeste, une adolescente qui après avoir survécu à une tragédie se fait remarquer en chantant aux funérailles nationales rendant hommage aux victimes. Prise en charge par un agent (Jude Law), elle deviendra une superstar de la pop.