/weekend
Navigation

Du théâtre épistolaire

Du théâtre épistolaire
Photo courtoisie, Espace Libre

Coup d'oeil sur cet article

Après la salle Fred-Barry, qui avait présenté Je cherche une maison qui vous ressemble, c’est au tour de l’Espace Libre de faire revivre Pauline Julien sur les planches avec, cette fois, Je ne te savais pas poète. Créée à partir de véritables correspondances, la pièce nous fera découvrir la chanteuse et femme engagée à travers ses lettres écrites à son amoureux Gérald Godin.

À l’occasion du vingtième anniversaire de la mort de Pauline Julien, les deux interprètes Laury Huard et Rose-Anne Déry ont eu l’idée de transposer la correspondance entre Pauline Julien et Gérald Godin pour en faire une pièce épistolaire. « Pendant mes études, j’avais lu le livre La Renarde et le Mal Peigné, le recueil de la correspondance entre Pauline et Gérald », confie la comédienne Rose-Anne Déry qui a été interpellée par cette lecture de la même manière que l’a été Laury Huard. « On avait le sentiment que c’était écrit pour nous, même si nous sommes beaucoup plus jeunes », ajoute-t-elle.

Ainsi, la pièce est axée sur la relation amoureuse du célèbre couple. Pour aller plus loin que le recueil, Rose-Anne Déry a épluché les archives nationales pour ajouter à la pièce d’autres correspondances du célèbre couple.

30 ans d’amour

Le couple a été amoureux pendant plus de 30 ans et, bien qu’ils aient été séparés la plupart du temps par l’océan Atlantique, leur amour a survécu à travers les lettres qu’ils se sont écrites.

« Pauline avait un grand succès en France, tandis que Gérald était ministre au Québec après avoir été journaliste », précise la comédienne. Leurs carrières respectives ont été un obstacle, mais leur amour a survécu malgré cela, en partie grâce à leur correspondance. Parsemée de craintes et de frustrations, c’est néanmoins une belle histoire d’amour qui émerge de cette relation.

« Il y a une belle résonance dans leur histoire d’amour avec celles de notre époque », fait remarquer Rose-Anne Déry. « C’est le compromis entre la carrière et la vie amoureuse. »

Une pièce poétique

La pièce, qui fera dans la poésie et la sobriété dans une ambiance intimiste, se déroulera à la manière d’un dialogue entre les deux protagonistes permettant ainsi aux spectateurs de plonger dans l’intimité du couple mythique.

« C’est une belle histoire d’amour qui s’est amorcée en 1962 et ils se sont mariés qu’en 1992 », souligne Rose-Anne Déry.

Sur scène, on retrouvera une pianiste qui interprétera quelques chansons live de Pauline Julien. Des archives audio compléteront le tout.

« C’est surtout une pièce remplie d’espoir », conclut-elle.

Je ne te savais pas poète

D’après la correspondance entre Pauline Julien et Gérald Godin

Mise en scène : André-Luc Tessier

Distribution : Laury Huard et Rose-Anne Déry

Du 4 au 22 décembre

Au Théâtre Espace Libre (studio intime)