/investigations/truth
Navigation

Les chiffres imprécis de l’opposition

Lionel Perez
Photo d’archives, Sarah Daoust-Braun Lionel Perez

Coup d'oeil sur cet article

Débusquer les fausses nouvelles, vérifier les déclarations des politiciens, trouver les vrais chiffres : les recherchistes de notre Bureau d’enquête, basées à Montréal, Québec et Ottawa, se spécialisent dans l’art de rétablir les faits. Chaque samedi, elles vous présentent leurs trouvailles pour vous permettre d’y voir plus clair dans l’actualité de la semaine.


L’énoncé

En réaction au dépôt du budget 2019 de la Ville de Montréal cette semaine, les élus de l’opposition officielle Ensemble Montréal ont critiqué la « croissance explosive » du nombre d’employés de la Ville pendant la dernière année.

« En un an seulement, 533 années-personnes supplémentaires sont venues grossir les rangs de la fonction publique municipale », expliquent dans leur communiqué les troupes de Lionel Perez.

Les faits

L’opposition officielle pousse le bouchon un peu loin. Plutôt que de regarder les chiffres les plus récents sur les effectifs, ils ont préféré mettre de l’avant les statistiques projetées dans le budget de l’année dernière.

Selon le budget redressé 2018, l’augmentation serait plutôt de l’ordre de 438,8 années-personnes en un an, soit une augmentation de 1,95 % de l’effectif. Une année-personne est une unité de mesure qui permet de calculer l’équivalent d’un an de travail fait par un ou plusieurs employés.

Ensemble Montréal reconnaît avoir utilisé la projection faite l’année dernière, plutôt que les données plus récentes qui montrent une hausse moins spectaculaire.

« Toujours est-il que de 533 ou 438,8, il y a toujours bien une augmentation de plus de 400 années-personnes », explique Marc-Antoine Audette, attaché de presse du parti.

L’administration de Valérie Plante défend cette hausse en évoquant des départs à la retraite prévus qui ne se sont pas tous matérialisés.