/entertainment/music
Navigation

La grand-messe musicale des prêtres

Ils ont chanté au Centre Vidéotron avec Mario Pelchat, dimanche, pour la seconde fois

Coup d'oeil sur cet article

Avec sa trentaine de musiciens, une chorale, une liste d’invités aux grandes voix et les huit prêtres du diocèse de Québec, Mario Pelchat et sa troupe avaient concocté un somptueux concert dimanche après-midi, au Centre Vidéotron.

Entre Three Days Grace, un combat de boxe et le Cirque du Soleil, l’amphithéâtre appartenait dimanche aux chants sacrés, pour une deuxième année consécutive. Le spectacle étoffé de 28 pièces à caractère religieux, musicalement grandiose, a fait jaillir la magie de Noël dans le cœur de plus de 4000 personnes.

« On se croirait dans un concert rock. Tout le monde chante, tout le monde connaît cette chanson », a lancé Mario Pelchat, après l’énergique deuxième pièce, Rassemblement.

L’ambiance était plus solennelle, paisible, disons, qu’à un concert rock, mais Mario Pelchat n’avait pas complètement tort. Les fidèles qui ont répondu à l’appel, malgré l’heure peu habituelle pour un concert (14 h 30), connaissaient très bien le répertoire des trois albums lancés par Pelchat et les prêtres.

La première partie de ce spectacle, qui, à elle seule, a duré près d’une heure et demie, était consacrée aux relectures des chants liturgiques des albums Agnus Dei et Quand les hommes vivront d’amour, lancé il y a un mois. Sous la direction de Christian Turcotte et de Manon Séguin, les musiciens étaient répartis sur une immense scène à trois paliers.

De grandes voix

Les prêtres chanteurs Alain Pouliot, Jean Tailleur, Alex Cordoni, Julien Guillot, Matteo Marinucci; le séminariste Tomasz Manczak; l’évêque Louis Corriveau et Jimmy Rodrigue, qui semblait avoir amené son « fan-club » au Centre Vidéotron, avaient un plaisir évident à partager la scène... et se sont même laissé aller à quelques déhanchements.

Signe de la popularité indéniable de la troupe (qui a vendu plus de 110 000 albums en deux ans), un petit attroupement de fans qui voulaient saluer les artistes s’est d’ailleurs formé au bas de la scène à la fin du spectacle.

Chez les invités, les grandes voix étaient à l’honneur et nous ont fait vibrer, à commencer par Cindy Daniel, qui a d’abord fait résonner la chanson que Mario Pelchat chante dans les mariages depuis 40 ans, Si je n’ai pas l’amour.

Les voix angéliques de Sophia Rose Boulanger et de Margau, qu’on a connues à La Voix, la puissance et la présence de Marie-Josée Lord, et les voix tout aussi fortes de Christian Marc Gendron, du jeune Rafaël Dolan-Bachand et de Joe Bocan sont venues nous arracher quelques frissons.

Les classiques de Noël

En deuxième partie, ce fut Noël avant le temps, au grand bonheur de la foule, avec des classiques comme Sainte Nuit, Dans cette étable, Adeste Fideles, Il est né le divin enfant et Les anges dans nos campagnes, entre autres, interprétés devant une crèche vivante.

Au rappel, Mario Pelchat nous a foudroyés avec son intense interprétation de Minuit, Chrétiens, accompagné par une foule chorale qui brandissait dans les airs des centaines de cellulaires lumineux... à la manière des grands concerts rock.


► Mario Pelchat, les prêtres et leurs invités poursuivent leur tournée partout au Québec, jusqu’au 21 décembre.