/weekend
Navigation

Photos souvenirs: Marc Labrèche

Chaque semaine, Le Journal vous présente des moments marquants de la carrière d’un artiste, par le biais de quelques photos souvenirs

Marc Labrèche
Photo courtoisie Marc Labrèche

Coup d'oeil sur cet article

Dansons-le...

Marc Labrèche
Photo d'archives

Marc Labrèche n’avait que 21 ans quand il décrocha le rôle du diabolique Desmond Bigras dans la comédie musicale Pied de poule. Un vif succès adapté d’une pièce de Marc Drouin et créé en 1982. Entouré de Normand Brathwaite (François Perdu), André Lacoste, Mario Légaré, Geneviève Lapointe, Nathalie Gascon, Robert Léger (la musique) et Frédérike Bédard.

Les planches

Marc Labrèche
Photo d’archives, Gilles Lafrance

Printemps 1986. Le fils du comédien Gaétan Labrèche suit les traces de son père. Cette année-là, le jeune homme défend notamment le rôle d’Octave dans Les Fourberies de Scapin au TNM. Il n’en est pas à son premier grand rôle au théâtre, puisqu’il avait interprété Harold dans Harold et Maude en 1979 à l’âge de 19 ans et Horace dans L’École des femmes en 1980.

De Yalande à... Dali

Marc Labrèche
Photo d'archives

Été 1988, il y a 30 ans, Marc Labrèche en plus de jouer au théâtre était la voix de Binky le clown dans les films du chat Garfield et aussi chroniqueur aux côtés de Normand Brathwaite à Beau et chaud à Télé-Québec, où l’on découvrait son étonnante grenouille Yalande. L’année suivante, il interprétait le rôle de Salvador Dali dans le spectacle signé Jean-Pierre Ferland, Gala.

Devenu animateur

Marc Labrèche
Photo d’archives, Télé-Québec

Marc Labrèche en 1988 alors qu’il enfilait pour la première fois ses habits d’animateur télé, à l’émission Vidéotour de Télé-Québec. Plus d’une décennie plus tard, il animait deux émissions phares, La fin du monde est à sept heures à TQS de 1997 à 2000, suivi du Grand blond avec un show sournois à TVA de 2001 à 2003.

Une belle folie

Marc Labrèche
Photo d’archives, Raynald Leblanc

Au début des années 2000, Marc Labrèche devint un incontournable de la télé, alors qu’il animait l’émission humoristique Le Grand blond avec un show sournois à TVA. C’est lors de ce rendez-vous de fin de soirée que sont nées les parodies de soaps américains du Cœur à ses raisons avec Anne Dorval et Marc Brunet aux textes.


♦ Le comédien est le coloré patron de la pâtisserie Dubeau Gâteaux dans la série Léo, ce célibataire de 40 ans ancien vendeur de pot qui souhaite prendre sa vie en mains et trouver l’âme sœur. Les 11 épisodes de la série Léo sont disponibles sur Club illico.


♦ L’animateur est à la barre de la nouvelle émission Cette année-là, enregistrée devant public au Club Soda. Avec ses collaborateurs et un artiste invité, il revient sur le contenu culturel d’une année déterminée. Les samedis à 20 h à Télé-Québec.


♦ Marc a signé son premier documentaire Le cri du rhinocéros qui questionne des artistes tels Charlotte Gainsbourg, Xavier Dolan et Denys Arcand sur la pérennité des créateurs. Sur icitou.tv ou le 14 janvier à Artv.


♦ On peut revoir les hilarantes parodies de Marc Labrèche et ses collaborateurs sur la page Facebook de l’émission de Artv, Info, sexe et mensonges.