/news/politics
Navigation

Mise à jour économique: «premiers pas» pour les familles, les aînés et les entreprises

Le ministre des Finances, Éric Girard, a présenté sa mise à jour économique lundi

Le ministre des Finances, Éric Girard
Photo Simon Clark Le ministre des Finances, Éric Girard

Coup d'oeil sur cet article

​Conforté par une marge de manœuvre de près de 4 G$, le ministre des Finances, Éric Girard, a dévoilé, lors de sa mise à jour économique, les premiers pas que le gouvernement Legault effectuera pour redonner plus d’argent dans les poches des familles et des aînés.

Il s’agit de la « première étape » du plan de match du nouveau gouvernement, a expliqué le ministre Girard, devant les journalistes. « Toutes nos mesures, toutes nos promesses sont mises en place progressivement », a-t-il signalé.

« Le vrai budget, le gros budget, il arrive au printemps. [...] Ce sont des premiers pas », a commenté à son tour le premier ministre François Legault, entouré de militants lors d’une conférence de presse-spectacle qui a suivi la présentation de son ministre des Finances, dans une salle voisine.

Le ministre des Finances, Éric Girard
Photo Simon Clark

Ainsi, d’ici cinq ans, le gouvernement caquiste prévoit remettre 1,7 G$ – soit l’équivalent du surplus attendu pour l’exercice 2018-2019 – dans le portefeuille des contribuables.

Cela passera entre autres par « l’allocation famille », pour l’instant moins généreuse que celle qu’a fait miroiter François Legault pendant la campagne électorale.

Plutôt que de recevoir jusqu’à 1200 $ par enfant à partir du deuxième enfant, les parents dont les revenus n’excèdent pas 108 000 $ devront pour l’instant se contenter d’une somme additionnelle de 500 $ par tête, versée seulement à compter d’avril 2019.

La « taxe famille », soit la contribution additionnelle pour services de garde modulée selon le revenu sera éventuellement éliminée « graduellement », mais pas avant le budget du printemps 2019.

Le 1er janvier prochain, seule la contribution de base payable au service de garde sera indexée, passant de 8,05 $ à 8,25 $.

Le ministre des Finances, Éric Girard
Photo Simon Clark

Un nouveau crédit pour les aînés

François Legault donnera suite à sa promesse faite en fin de campagne électorale d’en faire plus pour les aînés. 570 000 d’entre eux bénéficieront d’un nouveau crédit d’impôt remboursable de 200 $ pour les moins nantis de 70 ans et plus.

Les entreprises ne sont pas en reste. La mise à jour économique leur réserve des mesures totalisant 1,6 G$, afin d’accélérer et de stimuler les investissements des entreprises et d’accroître leur productivité.

En matière d’environnement, le gouvernement Legault décaissera 20,7 M$ de plus pour la prolongation au 31 mars 2019 du programme Roulez électrique, qui devait se terminer le 31 décembre 2018.

Le ministre des Finances, Éric Girard
Photo Simon Clark

Remboursement de la dette

Le gouvernement Legault prévoit par ailleurs affecter un montant de 8 G$ provenant du Fonds des générations au remboursement de la dette, ce qui devrait permettre d’économiser 332 M$ de plus en intérêts sur cinq ans. Cette somme s’ajoute aux 2 G$ déjà versés depuis le début de l’année.

« C’est un paiement sans précédent sur la dette du Québec et un geste très fort en faveur de l’équité pour les générations », a fait valoir M. Girard.

Quant aux mesures qui toucheront la santé et l’éducation, il faudra encore là attendre au budget qui sera déposé au printemps prochain.

La promesse d’uniformiser la taxation scolaire devrait toutefois faire l’objet d’un projet de loi qui sera déposé cette semaine.

Faits saillants

Surplus de 1,7 G$ pour 2018-2019 après le versement annuel au Fonds des générations

Principales mesures

Allocation famille

  • 500 $ de plus pour les 2e et 3e enfants dès 2019
  • Touche 423 000 familles (dont le revenu est de 108 000 $ et moins)

Nouveau crédit pour les aînés de 70 ans et plus

  • Crédit d’impôt remboursable de 200 $
  • Rétroactif au 1er janvier 2018
  • Pour ceux dont les revenus sont inférieurs à 22 500 $ pour un aîné seul ou 36 600 $ pour le couple
  • Touche 570 000 aînés

Investissement des entreprises

  • 1,6 G$ sur cinq ans pour accroître leur productivité

Ce qu’ils ont dit

« Ce que l’on trouve aujourd’hui, c’est bien pour les entreprises, mais absolument rien pour améliorer les services, notamment en éducation. Donc, quant à nous, la mise à jour d’aujourd’hui, c’est un rendez-vous manqué. »

– Carlos Leitao, ex-ministre des Finances et porte-parole de l’opposition officielle en la matière


« En éducation, soit la priorité des priorités du premier ministre Legault : [il n’y a] aucun investissement annoncé pour améliorer les services aux enfants. »

– Martin Ouellet, porte-parole de l’opposition péquiste en matière de finances


« Ce qu’on a vu aujourd’hui dans la mise à jour économique du gouvernement, c’est malheureusement la confirmation de ce qu’on savait : ce gouvernement-là n’a pas de plan dans la lutte aux changements climatiques. »

– Vincent Marissal, porte-parole de l’opposition solidaire en matière de finances


« Évidemment, c’est un début. [...] Le vrai budget, le gros budget, il arrive au printemps. »

– François Legault, premier ministre du Québec


« Nous avions promis de remettre de l’argent dans le portefeuille des familles et des aînés du Québec et c’est ce que nous faisons aujourd’hui avec des mesures concrètes. D’autres actions suivront dans le prochain budget. »

– Éric Girard, ministre des Finances