/news/provincial
Navigation

Quartier Saint-Yves: pétition de citoyens inquiets des effets du tramway

Quartier Saint-Yves: pétition de citoyens inquiets des effets du tramway
Photo courtoisie, Ville de Québec

Coup d'oeil sur cet article

Des citoyens du quartier Saint-Yves, inquiets de la pression immobilière et de l’accroissement de la circulation qui viendra avec l’arrivée du tramway, présenteront une pétition au conseil municipal.

«On n’est pas contre le tramway. On veut que la Ville s’engage à protéger le quartier résidentiel», commente en entrevue au Journal le porte-parole des citoyens et membre du comité de vigilance Bernard Guay. «On ne veut pas un autre îlot Lapointe», ajoute-t-il, en référence à un quadrilatère situé plus à l’ouest, le long du boulevard Laurier, et où les maisons unifamiliales ont été peu à peu remplacées par des édifices en hauteur.

Pression immobilière

Les citoyens du quartier situé au sud de Laurier, le long du tracé prévu pour le tramway, craignent que les promoteurs s’emparent de plusieurs propriétés pour construire plus densément. «Le côté pervers, c’est que la pression immobilière va s’accroître. Il y aura plus de pression sur le quartier et les promoteurs seront plus à l’affût. On craint que le zonage soit changé et que le quartier soit progressivement grignoté par le développement en hauteur.»

Circulation de transit

Les résidents se questionnent aussi sur les impacts du projet sur la circulation de transit dans leur quartier. En ce moment, la plupart des rues débouchent sur le Petit boulevard Laurier. Mais le projet prévoit la suppression de cette artère. «Ça va accélérer la circulation et ça va induire une voie de passage plus intéressante pour les automobilistes de la Rive-Sud qui prennent le boulevard Champlain et qui montent en haute-ville» ou l’inverse, en fin de journée, souligne-t-il.

«Plus le débouché est facile, plus c’est intéressant pour la circulation de transit.»

Le groupe de citoyens demande donc que l’aménagement actuel demeure, c’est-à-dire qu’on prévoit un terre-plein entre le quartier et Laurier.

Sinon, les maisons qui ont une façade sur le Petit boulevard «vont être directement sur le grand boulevard. Ça change la nature de l’environnement», remarque M. Guay.

La pétition sera déposée lundi lors de la séance du conseil municipal. Elle a recueilli 222 signatures dans 185 résidences situées sur les rues suivantes: Petit Boulevard Laurier, Charles-Huot, Suzor-Côté, Albert-Lozeau, Nérée-Beauchemin, Joseph-Vézina, Ernest-Lavigne, De Samos, Triquet, Marie-Victorin, Nelles, Eugène Fiset, Noury, Maritain, Dobell et Power.