/news/education
Navigation

Isolement et intimidation: la réalité virtuelle pour mousser l’empathie

La polyvalente de L’Ancienne-Lorette choisie pour tester les Ateliers 360 après avoir remporté un prix

La polyvalente de L’Ancienne-Lorette a été choisie pour tester les Ateliers 360, puisque l’établissement a remporté le prix Émilie Bierre. Ce prix est décerné annuellement à l’école jugée la plus positive pour l’ensemble des initiatives qu’elle a mises en place.
Photo Catherine Bouchard La polyvalente de L’Ancienne-Lorette a été choisie pour tester les Ateliers 360, puisque l’établissement a remporté le prix Émilie Bierre. Ce prix est décerné annuellement à l’école jugée la plus positive pour l’ensemble des initiatives qu’elle a mises en place.

Coup d'oeil sur cet article

Des élèves de la polyvalente de L’Ancienne-Lorette ont testé, mardi, les Ateliers 360 de la Fondation Jasmin Roy et Sophie Desmarais, un atelier en réalité virtuelle pour développer les compétences émotionnelles et relationnelles à l’école, qui sera déployé dans l’ensemble de la province en 2019.

Les Ateliers 360 plongent les élèves du secondaire dans un contexte bien réel, auquel ils peuvent être confrontés dans n’importe quelle sphère de leur vie. Ils peuvent interagir lors de ces situations qui font notamment la démonstration d’intimidation, d’isolement ou de tristesse.

L’outil est accompagné d’un guide pédagogique pour animer la conversation et approfondir l’apprentissage.

« Culture de bienveillance »

Jasmin Roy, connu comme comédien, mais aussi comme militant contre l’intimidation, souhaite développer des réflexes d’empathie et une « culture de bienveillance », chez les utilisateurs.

« La réalité virtuelle laisse des traces dans le cerveau. Quand une personne est replongée dans une situation vue en réalité virtuelle, le cerveau fait des liens plus rapidement », explique-t-il.

La comédienne Émilie Bierre aux côtés de Jasmin Roy, mardi, lors de la remise du prix Émilie Bierre, octroyé cette année à la polyvalente de L’Ancienne-Lorette.
Photo Catherine Bouchard
La comédienne Émilie Bierre aux côtés de Jasmin Roy, mardi, lors de la remise du prix Émilie Bierre, octroyé cette année à la polyvalente de L’Ancienne-Lorette.

C’est la polyvalente de L’Ancienne-Lorette qui a été choisie pour tester les Ateliers 360, puisque l’établissement a remporté le prix Émilie Bierre.

Ce prix est remis annuellement à l’école la plus positive avec l’ensemble des initiatives qu’elle a mis en place.

Le prix a d’ailleurs été remis mardi, en présence de la comédienne Émilie Bierre, juste avant que les élèves testent l’atelier.

La polyvalente de L’Ancienne-Lorette a été sélectionnée pour ses efforts soutenus et qui font partie intégrante de la culture de vie à l’école pour entretenir un climat de bienveillance entre les élèves.

« Aidants secrets »

M. Roy a parlé plus précisément du programme des « Aidants secrets » ou les « As », des élèves dont la mission est de détecter lorsqu’un de leurs camarades d’école semble avoir des soucis.

« Ils sont les yeux et les oreilles dans l’école auprès des jeunes seuls ou isolés », explique Nathalie Blondeau, animatrice de vie spirituelle et d’engagement communautaire à la polyvalente.

Les As peuvent ensuite rapporter les situations aux membres du personnel de l’école afin qu’ils puissent mieux intervenir.


Ces ateliers seront déployés dans l’ensemble de la province en 2019.