/entertainment/tv
Navigation

Slow TV : la télé au ralenti

La chaîne de télévision V obtient des résultats d’écoute surprenants grâce aux images de Moment V

Moment V
Photo courtoisie, V Les dunes aux Îles-de-la-Madeleine.

Coup d'oeil sur cet article

La « slow TV » faite au Québec procure des résultats d’écoute surprenants à V cet automne. La nuit, ils peuvent être 35 000 à regarder défiler les paysages estriens, madelinois et gaspésiens en temps réel – sans coupure, montage ou altérations.

Entré en ondes le 27 août, Moment V avoisine également les 20 000 visionnements sur Noovo.ca , la plateforme numérique du réseau.

Bien entendu, ce n’est pas avec des chiffres pareils que V ébranlera les parts de marché de TVA et Radio-Canada, mais n’empêche. Pour l’antenne, il s’agit d’une expérience concluante, surtout quand on regarde les performances des précédentes émissions nocturnes de V, comme L’instant gagnant et Call TV, ces télétirelires qui soulevaient plusieurs questions d’éthique. De 2013 à 2016, la première récoltait des cotes d’écoute variant entre 4000 et 23 000 téléspectateurs en semaine de 23 h 30 à 0 h 30, selon les données confirmées de Numéris compilées par Deep Blue. Quelques années plus tôt, Call TV rejoignait aux alentours de 25 000 oiseaux de nuit.

Le centre équestre La crinière au vent aux Îles-de-la-Madeleine.
Photo courtoisie, V
Le centre équestre La crinière au vent aux Îles-de-la-Madeleine.

De plus, Moment V rassemble un auditoire appréciable le matin, atteignant des pointes à 13 000 téléspectateurs.

« Nous voulions offrir une contre-offre matinale audacieuse aux téléspectateurs. Des matinées plus zen dans un monde où tout va vite, indique au Journal la vice-présidente Contenu de Groupe V Média, Brigitte Vincent. Ce réaménagement de grille nous permet de déplacer les investissements que nous mettions sur des reprises américaines en matinée vers de nouvelles productions originales en prime time en soirée. »  

Production québécoise

Un lever de soleil.
Photo courtoisie, V
Un lever de soleil.

Moment V est produit par Camp de base 360, une boîte québécoise spécialisée en vidéos immersives touristiques. Pour l’instant, 80 épisodes de 60 minutes ont été tournés. On parle d’une promenade en bateau au rocher Percé, d’une escapade en forêt en Mauricie, d’un lever de soleil à Carleton-sur-Mer ou encore d’un voyage en VR de Cap-Chat à Matane.

V diffusera ces rendez-vous contemplatifs en rotation jusqu’au printemps. La chaîne n’écarte toutefois pas l’option de commander de nouvelles heures pour gonfler sa banque de cartes postales animées.

« Dans une prochaine mouture de Moment V, nous allons certainement explorer d’autres avenues, indique Brigitte Vincent. Des tournages en hiver pourraient très bien être considérés. » 

Phénomène norvégien

Phénomène télévisuel ayant pris son essor en Norvège au tournant du millénaire, la « slow TV » (ou « télévision lente ») tire son origine d’un film d’Andy Warhol de 1964 intitulé Sleep (Dormir). Le (très) long métrage montrait son ami, le poète John Giorno, dormir pendant cinq heures.

Aujourd’hui, ce type de programmation est considéré comme l’antidote aux téléréalités. Elle servirait également de contrepoids aux chaînes d’information en continu qui bombardent le téléspectateur de nouvelles 24 heures sur 24. 

Du kayak à La Tuque.
Photo courtoisie, V
Du kayak à La Tuque.

Selon Brigitte Vincent, un certain nombre de facteurs expliquent le succès de Moment V et des autres programmes de « slow TV » aux quatre coins du monde. La beauté des images y serait pour quelque chose, au même titre que son unicité. 

« Dans une société où on demande autant de multitasking, de faire plus, plus vite, et où on court continuellement, ce type de divertissement complètement différent [...] apporte des moments calmes et posés qui sont salutaires et appréciés », précise Mme Vincent.

Les incontournables

Comme toute bonne forme de télévision, la « slow TV » a ses classiques. Voici ses trois programmes les plus célèbres.

THE BERGEN LINE (2009)

La vue du conducteur du train qui relie Oslo à Bergen. On parle d’un trajet de 500 km à travers les montagnes de l’Europe nordique. Durée : 7 heures 30 minutes. Assurez-vous d’être confortablement assis.

HURTIGRUTEN COASTAL CRUISE (2011)

La chaîne publique norvégienne NRK a filmé la portion nord de cette croisière pendant 134 heures. Attention au mal de mer.

FEU DE FOYER

Le concept est bien connu et particulièrement populaire aux alentours de Noël : on observe une bûche brûler très lentement en boucle. Pour rendre l’écoute plus intéressante, nous suggérons un petit défi : repérer la coupure au montage. Voilà un jeu qui pourrait égayer les meilleurs partys.