/news/currentevents
Navigation

Un «troll» qui a menacé Labeaume coupable d’avoir consulté de la porno juvénile

Sacha Crépeault, 44 ans
Photo d'archives, Pascal Huot Sacha Crépeault, 44 ans

Coup d'oeil sur cet article

Les policiers ont découvert «par hasard», en fouillant le cellulaire d’un «troll» qui a proféré des menaces de mort à l’endroit de Régis Labeaume, qu’il avait consulté de la pornographie juvénile.

Sacha Crépeault, 44 ans, a plaidé coupable à une accusation d’avoir accédé à de la pornographie juvénile, mercredi, au palais de justice de Québec.

En janvier dernier, l’homme avait été déclaré coupable d’avoir transmis une menace de causer la mort de Régis Labeaume, dans un courriel envoyé à Karine Gagnon, chroniqueuse au Journal.

En pleine campagne électorale municipale, il avait envoyé quelques courriels à la chroniqueuse municipale, dont un auquel était jointe une photo du maire de Québec sur laquelle il était écrit «Die by my hand».

«Par curiosité»

C’est lors de l’enquête policière dans ce dossier que des «traces» d’accession à de la pornographie juvénile ont été trouvées sur le cellulaire de l’homme.

Une photo consultée par l’accusé mettait en scène une fillette de 10 ans, les jambes écartées, laissant entrevoir ses organes génitaux, a donné en exemple le procureur de la Couronne, Me Régis Juneau-Drolet.

Crépeault a fait de telles recherches par mots-clés sur une période «de quelques mois», a-t-il expliqué. L’accusé, libre pendant les procédures judiciaires, soutient avoir fait ces recherches «par curiosité».

Un rapport présentenciel a été demandé en prévision du prononcé de la peine, qui devrait avoir lieu au printemps prochain.

Dans le dossier de menace de mort, Crépeault avait été condamné à faire 40 heures de travaux communautaires, en plus de devoir se soumettre à une période de probation.