/entertainment/movies
Navigation

[PHOTOS] Découvrez le cinéma Le Clap de Loretteville qui ouvre ses portes vendredi

Le Clap a choisi de se concentrer sur l’expérience client, et ce, à tous les niveaux.
Photo Stevens Leblanc Le Clap a choisi de se concentrer sur l’expérience client, et ce, à tous les niveaux.

Coup d'oeil sur cet article

Le nouveau cinéma Le Clap ouvre officiellement ses portes dans le secteur Loretteville vendredi et promet une expérience unique à sa clientèle. «On est ailleurs, on ne trouve rien de semblable à Québec», promet le directeur général de l’endroit.

À quelques heures de la grande soirée d’ouverture du nouveau cinéma du boulevard de l’Ormière, Robin Plamondon a offert au Journal une visite guidée des nouveaux locaux du Clap.

Robin Plamondon, directeur général du Clap
Photo Stevens Leblanc
Robin Plamondon, directeur général du Clap

Et si le ménage n’était pas tout à fait terminé et que les derniers détails étaient toujours à peaufiner, on assure que tout sera prêt pour accueillir les premiers clients officiels à 15h55 vendredi.

«Ça a l’air pire que c’est. On sera prêt c’est garanti», souligne le directeur général.

Le Clap a choisi de se concentrer sur l’expérience client, et ce, à tous les niveaux.
Photo Stevens Leblanc

Expérience client

Le Clap a donc choisi de se concentrer sur l’expérience client, et ce, à tous les niveaux. Concessions alimentaires, confort et dispositions des salles, technologies tant au niveau sonore que visuel, l’ensemble de l’œuvre à est la fine pointe de ce qui se fait actuellement dans le marché du cinéma. Et à bien des égards, l’attention portée au détail fera la différence dans le cinéma de 8 salles.

«Dans nos quatre salles de taille moyenne (environ 100 sièges), la première rangée est munie de fauteuils électriques de style ‘’La-Z-Boy’’», explique le directeur général Robin Plamondon. «En inclinant les sièges, ça permet d’obtenir une expérience 100% immersive.»

Le Clap a choisi de se concentrer sur l’expérience client, et ce, à tous les niveaux.
Photo Stevens Leblanc

Le dénivelé des salles aura aussi fait partie des préoccupations premières des concepteurs. La hauteur des marches allant de 18 à 20 pouces, plutôt que le 12 pouces habituel, permet de ne jamais manquer l’action à l’écran.

Le Clap a choisi de se concentrer sur l’expérience client, et ce, à tous les niveaux.
Photo Stevens Leblanc

«Votre voisin d’en face ne vous cachera jamais, même s’il fait 6 pieds 2 et que vous faites 5 pieds», lance M. Plamondon, qui parle aussi de la largeur des sièges non standards comme d’un élément supplémentaire de confort.

Le Clap a choisi de se concentrer sur l’expérience client, et ce, à tous les niveaux.
Photo Stevens Leblanc

Technologique à souhait

Quant à la technologie utilisée pour projeter les films, beaucoup de premières, parfois mondiales, s’y retrouvent. Au niveau audio, les caisses de son JBL installées dans le Clap le sont pour une première fois dans un cinéma sur la planète. Et la salle #1, la salle certifiée «Atmos» par le leader mondial Dolby, a aussi nécessité beaucoup de travail et de négociation.

«On a travaillé avec deux ingénieurs de son de Toronto pour concevoir l’audio de cette salle. Et comme ils estimaient que les enceintes JBL étaient mieux adaptées que les Dolby, on a dû convaincre les gens de Dolby que le matériel qu’on avait sous la main était meilleur. Ça a pris tout l’été et la visite d’un responsable de la compagnie, mais on avait finalement raison», raconte Robin Plamondon, pas peu fier de son coup. «C’est ce qui se fait de mieux».

Le Clap a choisi de se concentrer sur l’expérience client, et ce, à tous les niveaux.
Photo Stevens Leblanc
Le Clap a choisi de se concentrer sur l’expérience client, et ce, à tous les niveaux.
Photo Stevens Leblanc

L’écran de la salle principale, qui peut accueillir 200 cinéphiles, est également une première Canadienne, peut-être même en Amérique du Nord, précise M. Plamondon.

Des films pour tous les goûts

Avec ces nouveautés et cette offre haut de gamme sur toute la ligne, Le Clap souhaite rejoindre tous les publics. Son offre de film ira aussi dans cette lignée.

Le Clap a choisi de se concentrer sur l’expérience client, et ce, à tous les niveaux.
Photo Stevens Leblanc
Le Clap a choisi de se concentrer sur l’expérience client, et ce, à tous les niveaux.
Photo Stevens Leblanc

«Les gens sont restés accrochés au fait qu’on était un cinéma de répertoire, mais ce n’est pas le cas. On est un cinéma de qualité. On a une programmation très éclatée et ça ne changera pas», assure le grand patron du cinéma.

«Et on souhaite continuer d’attirer les jeunes avec des films commerciaux et les amener à s’intéresser à des films étrangers de cette façon. On l’a bien réussi à Sainte-Foy et on veut poursuivre.»

Le Clap a choisi de se concentrer sur l’expérience client, et ce, à tous les niveaux.
Photo Stevens Leblanc
Le Clap a choisi de se concentrer sur l’expérience client, et ce, à tous les niveaux.
Photo Stevens Leblanc

Le nouveau Clap en quelques faits saillants

  • Des salles à la fine pointe de la technologie audiovisuelle
  • Priorité au confort avec des fauteuils et des allées plus larges et un plus grand dénivelé
  • Offre alimentaire bonifiée avec des pâtes, sandwichs et pâtisseries haut de gamme
  • Un bar et un lounge qui permettront de prendre un verre avant ou après les représentations
  • Une salle familiale avec des «beanbags» pour garder assis les tout-petits avec un trop plein d’énergie