/finance
Navigation

La dirigeante du FMI ne voit pas les éléments d’une récession à court terme

Christine Lagarde
Photo AFP Christine Lagarde

Coup d'oeil sur cet article

Washington | La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) a estimé jeudi que les États-Unis ne devraient pas, à court terme, être frappés par une récession.

«Je ne vois pas les éléments d’une récession à court terme», a déclaré Christine Lagarde sur la chaîne CNBC, faisant part de sa certitude sur ce point.

«Et nous avons toujours une prévision de croissance plutôt forte pour l’année prochaine pour les États-Unis», a-t-elle ajouté, en dépit des inquiétudes entourant les conflits commerciaux entre l’administration Trump et les pays partenaires des États-Unis.

Mme Lagarde a par ailleurs estimé que la Banque centrale américaine allait afficher une position plus accommodante, avec peut-être moins de hausses des taux prévues pour 2019.

«Ma lecture de la dernière communication [de la Fed] est qu’elle va probablement ralentir un peu» le rythme des hausses des taux, a-t-elle dit, sans se prononcer sur la décision que pourrait prendre le comité monétaire de la Fed en décembre.

Interrogée par ailleurs sur la récente trêve commerciale conclue entre le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping, elle a estimé qu’il y avait «clairement un désir de travailler ensemble, d’avancer et de résoudre une partie des problèmes».