/news/provincial
Navigation

Succursale de la SQDC à Sainte-Foy: un choix «malhabile», selon Labeaume

Succursale de la SQDC à Sainte-Foy: un choix «malhabile», selon Labeaume
Photo d'archives, Dominique Lelièvre

Coup d'oeil sur cet article

Régis Labeaume estime que la Société québécoise du cannabis a fait un choix «malhabile» en aménageant une succursale à deux pas d’établissements d’enseignement, à Sainte-Foy.

Plutôt réservé jusqu’à maintenant sur la question de l'installation d'une succursale de la Société québécoise du cannabis (SQDC) près du Cégep de Sainte-Foy et de l’Université Laval, le maire de Québec, Régis Labeaume, a fini par dévoiler le fond de sa pensée aujourd'hui, au lendemain du dépôt du projet de loi qui sonnera le glas de ce magasin de pot.

«Moi, personnellement, je trouve que c’est très malhabile, le choix qu’ils ont fait. Quand j’ai vu ça, j’ai dit: voyons donc! Pourquoi se compliquer la vie en allant s’installer à deux pas du cégep et de l’université?»

Le maire est conscient que les étudiants qui veulent se procurer des produits du cannabis le feront de toute façon, mais il estime qu'il «était inutile de se tirer dans le pied comme ça. Déjà que c’est délicat, l’histoire du cannabis. D’aller mettre ça à côté du cégep et de l’université... Je trouvais qu’ils se compliquaient la vie.»

La Ville, à l'époque, ne s'était pas opposée au projet. «On donne le permis parce qu’on ne se mêle pas de ça.» M. Labeaume soutient que la Ville «va appliquer la loi».

Dans son projet de loi, la Coalition avenir Québec a fait passer de 150 à 250 mètres la distance minimale entre une succursale de la SQDC et un cégep ou une université. En conséquence, le gouvernement a confirmé que la SQDC de Sainte-Foy, une fois son bail échu, devrait déménager.