/sports/ski
Navigation

Ski acrobatique: une 50e victoire en Coupe du monde pour Mikaël Kingsbury

Le skieur Mikaël Kingsbury poursuit sa domination en Coupe du monde en enlevant le titre à Ruka

FREESTYLE-SKIING-WORLD-FIN
Photo AFP Mikaël Kingsbury s’est vu décerner les grands honneurs à Ruka, en Finlande, aux côtés d’un homme qui personnifie le père Noël avec un renne, comme le veut la tradition.

Coup d'oeil sur cet article

Mikaël Kingsbury a trouvé une façon originale de transformer une routine en un événement majeur : remporter une 50e victoire.

Le doigté impérial du skieur québécois sur la discipline des bosses s’est accru vendredi à Ruka, en Finlande, quand il a atteint le nombre symbolique des 50 victoires en Coupe du monde de ski acrobatique. Dans l’ultime finale de six concurrents, avec son score de 88,14 points, l’athlète de 26 ans a devancé le Français Benjamin Cavet (86,45) et le Suédois Walter Wallberg (82,38).

« Ce dont je vais le plus me souvenir, c’est que j’ai bien géré la journée où j’ai gagné ma 50e victoire. J’ai pris les bonnes décisions. C’est ce qui me rend vraiment fier. Une compétition, ça ne se gagne pas que sur la descente. Ça se gagne sur la préparation. J’ai vraiment eu de bonnes discussions avec mes entraîneurs sur comment je fonctionne en Coupe du monde. Je ne pense pas que ça aurait pu être mieux », a commenté le « King » à l’agence Sportcom.

Les Québécois Laurent Dumais, Kerrian Chunlaud, Gabriel Dufresne et Simon Lemieux ont terminé respectivement 11e, 21e, 26e et 54e.

91 départs, 74 podiums

Chaque titre qu’ajoute Kingsbury devient un record depuis qu’il avait effacé, le 12 décembre 2015, l’ancienne marque de 28 appartenant au Français Edgar Grospiron. Depuis ce jour de sa 29e victoire, il en a ajouté 21 en 29 départs.

Emprunter le mot « domination » est un euphémisme dans le cas du champion olympique des Jeux de Pyeongchang, qui a du coup obtenu son 74e podium en 91 départs en Coupe du monde. Le gros globe de cristal en ski acrobatique, décerné au gagnant au cumulatif de la saison, toutes disciplines confondues, lui appartient depuis 2012.

Le bosseur le plus titré de l’histoire affectionne particulièrement cette station du nord de la Finlande qui marque, année par année, le début du calendrier. En neuf compétitions à Ruka depuis 2010, il revendique sept victoires, une deuxième position (en 2010) et une neuvième (en 2014). Aux côtés du même homme qui y personnifie le père Noël avec un renne, la photo de Kingsbury durant les cérémonies d’après-course constitue désormais une tradition.

« Je ne m’attendais pas à faire ça dès ma première Coupe du monde. De casser la glace comme ça, je pense que ça me fait vraiment du bien. J’ai confiance en mon ski. C’est incroyable d’avoir déjà accompli ma 50e victoire en Coupe du monde dès le début de la saison », a affirmé le Québécois, qui avait aussi dominé les deux rondes précédentes de la journée, dont la qualification initiale qui comptait 58 concurrents.

Justine Dufour-Lapointe 6e

La journée a également été marquée par le sixième rang de Justine Dufour-Lapointe. Sofiane Gagnon et Chloé Dufour-Lapointe n’ont pas réussi à s’extirper de la deuxième ronde de qualification afin de se joindre au groupe des 16 concurrentes dans la ronde suivante et ont été créditées des 18e et 20e rangs. La victoire est allée à la Française Perrine Laffont, championne olympique des Jeux de Pyeongchang.

Le prochain rendez-vous de la Coupe du monde aura lieu à Thaiwoo, en Chine, les 15 et 16 décembre, avec une épreuve individuelle suivie d’une en duel.

Comment dit-on 51e et 52e en mandarin ?

Victoires | Coupe du monde Bosses

Hommes

  1. Mikaël Kingsbury | Canada | 50
  2. Edgar Grospiron | France | 28 *
  3. Janne Lahtela | Finlande | 22 *
  4. Jean-Luc Brassard | Canada | 20 *
  5. Alex Bilodeau | Canada | 19 *

Femmes

  1. Donna Weinbrecht | É.-U. | 46 *
  2. Hannah Kearney | É.-U. | 46 *
  3. Kari Traa | Norvège | 36 *
  4. Jennifer Heil | Canada | 25 *
  5. Hilary Engish | É.-U. | 22 *

* À la retraite