/travel/destinations
Navigation

À pied dans la cité historique de Saint-Domingue

Vue sur les toits de la cité coloniale
Photo courtoisie, Anne Pélouas Vue sur les toits de la cité coloniale

Coup d'oeil sur cet article

La plage, c’est bien, mais pourquoi ne pas profiter d’un séjour en République dominicaine pour visiter sa capitale, Santo Domingo (Saint-Domingue), au sud de l’île d’Hispaniola ? À pied, dans la cité coloniale, vous plongerez sur 1 km2 dans l’histoire du Nouveau Monde. Fondé en 1496 par Bartolomé Colomb, frère de Christophe Colomb, le quartier est le plus ancien lieu habité des Amériques !

Parque Colon est la place centrale du 
quartier historique de Ciudad Colonial.
Photo courtoisie, Anne Pélouas
Parque Colon est la place centrale du quartier historique de Ciudad Colonial.

Place Espana

La Place Espana, porte d’entrée de la cité fortifiée
Photo courtoisie, Anne Pélouas
La Place Espana, porte d’entrée de la cité fortifiée
L’Alcazar du Vice-roi, palais  du fils de Christophe Colomb
Photo courtoisie, Anne Pélouas
L’Alcazar du Vice-roi, palais du fils de Christophe Colomb

Du bord de la rivière Ozama, on entre par la porte de San Diego dans la cité fortifiée, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle a conservé une partie de ses remparts, mais surtout de nombreux bâtiments de pierre des 15e et 16e siècles, dont les façades sont en cours de rénovation. L’un d’eux barre au sud la grande Place Espana, cœur économique du temps de la colonisation espagnole. L’ancienne cour de justice royale est devenue le Musée des Maisons Royales. Au nord de la place trône l’Alcazar du Vice-roi, un palais que fit construire entre 1510 et 1514 le fils aîné de Christophe Colomb, Diego Colon, nommé vice-roi et gouverneur général dans cette partie du Nouveau Monde.

Musée naval de Las Atarazanas Reales

Maquette du Santa Maria, un des trois navires de l’expédition de Christophe Colomb, installée au nouveau Musée naval.
Photo courtoisie, Anne Pélouas
Maquette du Santa Maria, un des trois navires de l’expédition de Christophe Colomb, installée au nouveau Musée naval.

En descendant quelques marches, sur la calle Colon, une superbe bâtisse de briques du 15e siècle (qui fut un atelier de construction et réparation de bateaux) abrite ce musée naval. Entièrement rénové, il a ouvert ses portes au public en juin avec une exposition permanente consacrée à l’archéologie navale et sous-marine. Sous de magnifiques voutes de brique, neuf espaces thématiques proposent des expériences interactives qui font la part belle à l’histoire des nombreux naufrages survenus au large de l’île. La visite offre un passionnant tour d’horizon sur les colonisations successives de l’île par les Espagnols, Anglais et Français.

Calle Isabel La Catolica

Manger une crème glacée sur la rue Isabel La Catolica
Photo courtoisie, Anne Pélouas
Manger une crème glacée sur la rue Isabel La Catolica

Après un petit tour au bout de la rue Emiliano Tejera pour voir les ruines du monastère de San Francisco dominant une petite colline, on revient sur ses pas pour rejoindre cette rue commerçante très animée. Prenez à droite, mais arrêtez-vous rapidement pour admirer l’entrée de la Maison Cordon. Datant de 1502, elle est la plus ancienne demeure privée de Santo Domingo où habita un temps Diego Colon. En filant vers le sud, ne manquez pas le comptoir de crèmes glacées Paletas Bajo Cero, une institution locale !

Cathédrale métropolitaine

Église du Couvent des Dominicains
Photo courtoisie, Anne Pélouas
Église du Couvent des Dominicains
La cathédrale métropolitaine près du parc Colon
Photo courtoisie, Anne Pélouas
La cathédrale métropolitaine près du parc Colon

À l’angle de la jolie rue piétonne El Conde, on atteint le parc Colon, bordé par l’hôtel de ville et l’ancienne prison royale, mais c’est la cathédrale qui s’impose dans le décor ! C’est la plus ancienne des Amériques, mêlant plusieurs styles architecturaux, avec 14 chapelles latérales et une nef de 54 mètres de haut. Elle accueillit pendant plusieurs années la dépouille de Christophe Colomb.

Forteresse Ozama

Vue sur les toits de la cité coloniale
Photo courtoisie, Anne Pélouas
La tour du Fort Santiago
Photo courtoisie, Anne Pélouas
La tour du Fort Santiago

En sortant de la cathédrale par la rue Isabel La Catolica, prenez la rue Pellerano Alfau qui mène à l’entrée de cette enceinte militaire construite en 1502 pour se défendre contre les pirates et les puissances ennemies. Autour d’une grande pelouse se dressent trois bijoux de l’architecture militaire : le Fort Santiago, une poudrière et la tour de l’Hommage. Grimpez au sommet pour apprécier la vue.

Calle Las Damas

Rue des Dames, première artère du « Nouveau Monde »
Photo courtoisie, Anne Pélouas
Rue des Dames, première artère du « Nouveau Monde »

Prenez à droite en quittant la forteresse. La « rue des Dames » vous ramènera à la place Espana. Cette artère fut la première rue du Nouveau Monde, au 15e siècle. Ses pavés ont été foulés par les grands de l’époque, dont Maria de Toledo, épouse du vice-roi, et les dames de sa cour, mais aussi par bien des nobles. Des conquistadors de renom y ont même élu domicile. Ce fut le cas du Vénézuélien Alonso de Ojeda et du Mexicain Herman Cortes, dont la maison abrite aujourd’hui l’ambassade de France.

Hotel Hodelpa Nicolas de Ovando

Rue piétonne près du Couvent des Dominicains
Photo courtoisie, Anne Pélouas
Rue piétonne près du Couvent des Dominicains

Sur la rue des Dames se trouve aussi la maison originale du fondateur de la ville, le gouverneur Nicolás de Ovando. Avec ses deux voisines, elle a été transformée en hôtel 4 étoiles. À défaut d’y dormir, n’hésitez pas à y prendre un verre ou à manger au restaurant gastronomique Dos Mundos et profitez-en pour visiter les lieux. L’hôtel a conservé plusieurs cours intérieures luxuriantes, un jardin donnant sur une vieille chapelle et une terrasse en surplomb des remparts.

En vélo dans la ville coloniale

À bicyclette avec un guide de Zona Bici
Photo courtoisie, Anne Pélouas
À bicyclette avec un guide de Zona Bici

Pour aller un peu plus loin qu’à pied explorer la cité coloniale, rien de mieux que de participer à un tour guidé en vélo avec Zona Bici. En plus des sites déjà visités, vous verrez d’abord la partie sud de la vieille ville, au départ de la place Padre Bellini.

Café Mamey dans le quartier Mercedes
Photo courtoisie, Anne Pélouas
Café Mamey dans le quartier Mercedes

Le Musée de la famille dominicaine du 19e siècle occupe une ancienne demeure du 16e siècle. Peu après, on longe le couvent des Dominicains, en brique orangée. Il est proche du petit parc Duarte où l’on peut voir un bel exemple de « colmado ». Faisant office de « dépanneur » le jour, ce minuscule commerce se transforme en bar-discothèque le soir en débordant largement sur la place.

Murales du quartier Santa Barbara
Photo courtoisie, Anne Pélouas
Murales du quartier Santa Barbara

Un peu plus au nord, on découvre le quartier Mercedes où la culture hipster étend ses ailes. Le café-librairie-galerie d’art Mamey, sur la rue Las Mercedes, est des plus sympathiques à cet égard. Direction ensuite plein nord pour une incursion dans un tout autre quartier, plus ouvrier : celui de Santa Barbara. L’ancien ghetto d’esclaves, coincé entre les murailles de la cité coloniale, s’étend sur quelques rues à pic bordées par des maisons dont les façades plairont aux amateurs de murales.

À savoir

  • Infos touristiques : godominicanrepublic.com, tuciudadcolonial.do
  • Vols : Air Canada-Delta avec escale aux États-Unis, Vols directs Air Transat et Air Canada pour Punta Cana, puis 2 h en voiture de location - 3 h en bus
  • Excursion à la journée offerte par les hôtels de Punta Cana et La Romana.
  • Cité coloniale : cœur historique de la ville ; les autres quartiers n’ont guère d’intérêt.
  • Hôtels : très peu dans la cité coloniale ; l’un des plus beaux est le 4 étoiles Hodelpa Nicolas de Ovando : hodelpa-nicolas-de-ovando-santo-domingo.hotel-rn.com dans le centre-ville, El Embajador, avec vue sur mer et joli jardin : barcelo.com
  • Restaurants : de toutes catégories dans la cité coloniale. Restaurant gastronomique Dos Mundos à l’Hodelpa ; petits cafés de quartier
  • Locations de vélos : Zona Bici zonabicird.com