/world/usa
Navigation

Enquête russe: «Pas de collusion», clame Trump après une cascade de révélations

Enquête russe: «Pas de collusion», clame Trump après une cascade de révélations
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Washington | Le président américain Donald Trump a affirmé samedi, une énième fois et en lettres capitales, qu’il n’y avait «pas de collusion» entre son équipe de campagne et Moscou au lendemain d’une cascade de révélations du procureur spécial chargé de l’enquête russe.

«APRÈS DEUX ANS ET DES MILLIONS DE PAGES DE DOCUMENTS (et un coût au-dessus de 30 000 000 de dollars), PAS DE COLLUSION!», a tweeté le locataire de la Maison-Blanche.

La veille, Robert Mueller, procureur spécial chargé d’enquêter sur des soupçons de collusion entre l’équipe de campagne de Donald Trump et la Russie pendant l’élection présidentielle de 2016 a affirmé que l’équipe du magnat de l’immobilier s’était vu offrir une coopération «politique» avec Moscou dès novembre 2015.

Ce document indique que Michael Cohen, ex-avocat de Donald Trump, a reconnu avoir été en contact en novembre 2015 -huit mois avant que M. Trump ne soit investi comme le candidat du parti républicain- avec un Russe affirmant être «une personne de confiance» du gouvernement. Mais selon ce mémo, M. Cohen a indiqué ne pas avoir donné suite à cette proposition.

Si aucun élément public n’apporte pour l’instant la preuve d’une collusion avec la Russie, Donald Trump a intensifié ses attaques contre Robert Mueller ces dernières semaines, semblant montrer une nervosité croissante face au déroulement de cette enquête qu’il qualifie de «chasse aux sorcières».

Vendredi, dans un dossier périphérique, les procureurs new-yorkais ont également pointé pour la première fois une possible responsabilité personnelle du président américain dans des paiements illégaux effectués à deux femmes pour acheter leur silence et éviter que n’éclate un scandale sexuel. Ces paiements constituent une infraction au financement électoral.

Donald Trump n’a pour l’instant pas commenté cette mise en cause.