/sports/hockey/canadiens
Navigation

Marc Bergevin rêve d’une autre transaction «à la Joel Armia»

Marc Bergevin rêve d’une autre transaction «à la Joel Armia»
MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Marc Bergevin ne s’en cache pas, il aimerait améliorer sa formation. Mais pas de n’importe quelle façon.

Le directeur général du Canadien de Montréal ne veut pas transiger avec un de ses homologues simplement pour conclure une transaction. Il a une stratégie qu’il préférerait adopter, soit la même qu’un échange conclu l’été dernier avec les Jets de Winnipeg.

Avec le plafond salarial qui augmentera autour de 83 millions $ l’an prochain, Montréal aura suffisamment d’espace pour absorber le salaire d’un joueur de premier plan, s’il parvient à s’en approprier un.

«Je suis plus prêt à envisager des transactions à la Joel Armia», a-t-il expliqué aux journalistes, samedi, après l’entraînement à Chicago. «Tu surveilles le plafond, tu vas chercher un joueur et tu rachètes un joueur. Si la porte s’ouvre pendant l’été, c’est certain qu’on va regarder.»

Le DG a d’ailleurs reconnu que le Finlandais manque à l’équipe, qui se tire bien d’affaire jusqu’ici dans la saison avec un rendement de 14-10-5.

«Honnêtement, Armia a fait du bon boulot. Il manque à l’équipe en ce moment.»

Onze citations du point de presse de Marc Bergevin

Sur la perte de Sherbak au ballottage

«C’est certain que tu n’aimes pas perdre des joueurs au ballottage. Un choix au 26e ou au 27e rang, c’est interchangeable. C’est certain que tu n’aimes pas perdre des jeunes joueurs. Ça fait partie de la réalité de la convention collective. C’est une occasion pour lui d’aller ailleurs.»

Sur la place que prend Brett Kulak, à gauche de Shea Weber

«Brett Kulak a passé une bonne période à Laval. Ce qu’on a vu de lui l’an passé à Calgary et ce qu’il nous montre en ce moment, c’est complètement différent. Il a progressé et il nous aide énormément. Je voulais l’amener à Montréal. Avec les blessures, depuis qu’il est ici, il a sa place dans la formation.»

Sur la rétrogradation de Xavier Ouellet

«Avant de mettre un joueur au ballottage, tu regardes le marché. Quand tu n’as pas le choix, tu le soumets au ballottage.»

Au sujet de Carey Price, qui vient de remporter trois de ses quatre derniers départs

«Tu le vois, il est plus confiant en ces moyens et plus agressif. Tranquillement, il fait ce qu’on attend de lui. Il a connu des moments plus difficiles, mais sa confiance augmente avec l’arrivée de Shea. Je vois un Carey qui s’améliore de plus en plus.»

Concernant le retour de Shea Weber

«Shea nous offre de bonnes minutes depuis que Weber est revenu. Tout le monde est plus à l’aise avec Shea Weber dans la formation.»

Sur la production de Max Domi, premier centre

«Je suis surpris, mais un peu moins que vous. Personnellement, est-ce que je pensais qu’il serait au niveau où il est aujourd’hui? Non. J’étais sûr qu’il était capable de faire le travail, mais autant qu’il le fait. Ce qui me surprend un peu, c’est [le succès] qu’il a avec Jonathan Drouin. Personne ne pouvait prédire que ça fonctionnerait. L’an passé, on pensait que Joe et Max [Pacioretty] avaient une bonne chimie et ça ne s’est pas produit. En ce moment, avec Domi, ils vont bien ensemble.»

Sur le rendement du Rocket de Laval

«Ils jouent bien et ils travaillent fort, mais ils ne marquent pas.»

En ce qui est de ses bons coups et la critique qu’il a su taire

«C’est pour ça que j’ai un gros nez. Souvent nous prenons des décisions qui ne sont pas populaires. On doit vivre avec les critiques. On va de l’avant.»

En ce qui a trait aux défis de sa formation

«On a une équipe jeune et on connaît de lents débuts de parties. Nos entraîneurs travaillent là-dessus et il y a beaucoup de positif dans notre équipe.»

Le point sur la situation de Karl Alzner

«Le plan n’était pas qu’il joue dans la Ligue américaine à sa deuxième saison, mais on doit mettre les (six) meilleurs défenseurs sur la glace. En ce moment les sept défenseurs méritent d’être ici. Brett Kulak a passé devant Mike Rieilly. On va évaluer ce qui se passe à Laval.»

Ses impressions sur Jesperi Kotkaniemi

«Il est évalué quotidiennement. Son sens du hockey est supérieur. On voit tous les passes qu’il exécute. Parfois on se dit “wow!” Même moi sur la galerie de presse je ne remarque même pas à qui il a fait la passe. Je ne pense pas que ça va diminuer, même après les Fêtes.»

Note: Bergevin a ajouté en anglais qu’«il y a 95%» de probabilités que Kotkaniemi reste à Montréal pendant le Championnat mondial de hockey junior.