/travel/destinations
Navigation

Nouvelle coqueluche des Québécois

L’éléphant des fameux Géants de Nantes était en réparation pendant ma visite.
Photo courtoisie, Gilles Proulx L’éléphant des fameux Géants de Nantes était en réparation pendant ma visite.

Coup d'oeil sur cet article

Il y a plein de Québécois dans les rues de Nantes depuis qu’Air Transat exploite un vol direct. Pour plusieurs, c’est une découverte. Est-ce par hasard que l’attraction préférée des Montréalais pendant le 375e anniversaire de la fondation de leur ville provenait de Nantes, la ville natale de Jules Verne, dont le génie rejaillit toujours ?

Souvenez-vous du scaphandrier géant, de la petite fille et de son chien. Les Géants de Nantes font la réputation de la ville à travers le monde ! Faute de tour Eiffel, Nantes a ses gigantesques pantins. À Nantes même, on peut parfois apercevoir ces géants (lorsqu’ils ne voyagent pas). J’ai vu l’éléphant en réparation (qui n’était pas à Montréal) et c’est impressionnant même lorsque le pantin titanesque ne bouge pas.

Historiquement, Nantes est la ville où a été signée la trêve (le fameux édit) entre catholiques et protestants qui s’entretuaient, où Henri IV a prononcé son fameux « Paris vaut bien une messe ». Ville aisée, Nantes a un « centre commercial » qui a presque deux siècles, appelé la Promenade Pommeraye, sur sa célèbre rue Sainte-Catherine (eh oui... comme à Montréal!).

La cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes a été en construction de 1434 à 1891, donc pendant 457 ans… soit davantage que le temps écoulé depuis la fondation de Québec !
Photo courtoisie, Gilles Proulx
La cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes a été en construction de 1434 à 1891, donc pendant 457 ans… soit davantage que le temps écoulé depuis la fondation de Québec !

Rivalités centenaires

Beaucoup de Bretons tiennent des restaurants aux noms à consonance bretonne et cela agace plusieurs Nantais (qui sont de la Loire)... Voilà qui témoigne probablement de rivalités plusieurs fois centenaires !

Ça n’a rien de très touristique, vous me direz, mais à Nantes, comme un peu partout en France, on retrouve des campements de réfugiés, la plupart des Syriens, m’a-t-on expliqué... même si je n’y ai vu pour ma part que des Africains ! Parlant d’Africains... Une page plus sombre de l’histoire de Nantes demeure son port qui a longtemps servi à la traite négrière, notamment vers la Louisiane... En fait, Nantes, sixième ville de France, fait partie des quelques municipalités qui s’illustrent à toutes les époques, du Moyen âge jusqu’à aujourd’hui, tout en demeurant dans l’ombre de plus grandes agglomérations comme Lyon, Bordeaux, Toulouse ou (bien sûr) Paris.