/entertainment
Navigation

Savourer l'air froid pas à pas

Coup d'oeil sur cet article

Se remplir les poumons d’air frais en hiver est une cure autant pour la santé physique que psychologique. Afin de vous inciter à vous aérer le corps et l’esprit, Le Journal vous a concocté une liste d’endroits où aller marcher dans les prochains mois.

La marche, c’est la base d’un mode de vie actif et c’est un exercice facile à accomplir, rappelle Guy Thibault, directeur des sciences du sport à l’Institut national du sport du Québec (INSQ).

« C’est recommandé pour tout le monde, c’est facile et il n’y a pas de raison de réduire le volume de marche lorsqu’il fait froid, hormis pour les personnes âgées ou celles qui risquent de perdre l’équilibre », explique M. Thibault.

Selon le spécialiste, le secret pour savourer les marches au froid est de s’habiller ni trop chaud ni trop froid et de prévenir en étant bien équipé.

Parc linéaire de la rivière Saint-Charles
Photo Stevens LeBlanc
Parc linéaire de la rivière Saint-Charles

« Notre organisme va toujours protéger les organes centraux et importants, et pour le faire, il va garder le sang chaud et le distribuer vers ces organes, mais va en revanche sacrifier les extrémités », explique M. Thibault.

Il conseille alors de s’habiller en multicouche, donc être en mesure d’enlever ou d’ajouter des épaisseurs au besoin.

Sentiment de bien-être

Si la marche à l’air frais peut vous faire sentir comme un héros qui a bravé le froid, le retour à l’intérieur vous donnera un sentiment de bien-être agréable, entraîné par le phénomène d’hyperhémie active.

Ce phénomène fait suite à celui de la vasoconstriction des extrémités du corps qui ont été exposées au froid. Il s’agit d’un apport sanguin plus important à l’endroit où il en a eu moins lorsque le corps était au froid.

Sentier des plaines d’Abraham
Photo Didier Debusschère
Sentier des plaines d’Abraham

Santé mentale et physique

Mario Lacoursière, responsable du club de marche Vert l’aventure Plein Air, organise des randonnées hebdomadaires depuis 25 ans.

La marche est, sans contredit, un exercice qui « vide l’esprit complètement et qui est bon pour la santé mentale et physique ».

Parc de la Chute-Montmorency
Photo Didier Debusschère
Parc de la Chute-Montmorency

« L’hiver, on a besoin de plus d’équipement, mais on a toujours de 15 à 20 participants chaque randonnée », estime-t-il.

Lui et ses participants visitent de nombreux sentiers aux quatre coins de la ville et même de la province, et tous ont le sentiment d’être ressourcés et d’avoir découvert des endroits insoupçonnés à la fin de la journée.

« Tôt ou tard, tout le monde a besoin d’aller marcher en forêt », fait-il valoir.

Les conseils de notre expert Guy Thibault

Guy Thibault
Photo courtoisie
Guy Thibault

► Être habillé en multicouche (pour enlever ou mettre facilement des épaisseurs).

► Pour des séances de marche exigeantes, portez des chaussettes et des chaussures confortables (imperméables et rigides, pour l’hiver).

► Effectuez un échauffement approprié avant chaque séance de marche prolongée.

► Devenez membre d’un club de marche ou marchez avec des amis ou des membres de votre famille. Changez de parcours aussi souvent que possible, pour éviter la monotonie.

► Faites l’essai de la marche avec bâtons. Cela facilite la marche en sentiers et fait travailler vos membres supérieurs.

► Avant de débuter l’activité, trempez vos pieds, chevilles, mains et poignets dans un bassin d’eau très chaude pendant quelques minutes, puis séchez-les méticuleusement.

► Cela facilitera l’échauffement et retardera le moment où vous commencerez à avoir froid à ces extrémités. Aussi, votre capacité à maintenir votre température corporelle s’améliorera à chaque sortie.

► Couvrez-vous bien le cou et la tête, particulièrement les oreilles et, au besoin, le nez.

Source : Guy Thibault, directeur des sciences du sport à l’INSQ

Des sentiers à visiter cet hiver

1. Les sentiers de la rivière du Cap Rouge

Les sentiers de la rivière du Cap Rouge
Photo courtoisie
Les sentiers de la rivière du Cap Rouge

Le parcours, d’environ 7 kilomètres, longe la rivière et les marcheurs pourront également la traverser à plusieurs reprises, en empruntant les passerelles. Ce sentier est également entouré de boisés et donne une vue superbe sur le fleuve Saint-Laurent et sur les montagnes des Laurentides.

2. Sentier des plaines d’Abraham

Les habitués du Cap-Blanc connaissent bien le petit sentier accessible depuis le milieu des 400 marches et qui donne accès au sentier de la côte Gilmour et aux plaines d’Abraham. Le tracé fait plus d’un kilomètre, mais la balade peut facilement s’allonger de plusieurs kilomètres en poursuivant sa marche sur les plaines d’Abraham.

3. Parc de la Chute-Montmorency

Parmi les sentiers disponibles, il y a la promenade de la Falaise et le sentier du Cottage. Ils sont tous les deux situés en haut de la chute. Ces deux sentiers mènent au pont suspendu. Les marcheurs pourront donc contempler la chute d’un super point de vue.

4. Parc linéaire de la rivière Saint-Charles

Ce sentier pédestre est l’idéal pour les longues marches, à proximité de la ville. Ce parcours de 32 km est aménagé le long de la rivière Saint-Charles. Malgré que les marcheurs soient près de la ville, ils l’oublient rapidement, puisque le sentier est entouré d’arbres.

5. Station touristique Duchesnay

Station touristique Duchesnay
Photo Didier Debusschère
Station touristique Duchesnay

 

Le sentier Périphérique, qui est d’environ 2 km, est l’occasion de visiter le site de la Station Duchesnay gratuitement. Il est également un excellent choix pour les marcheurs de soir, puisque le sentier est éclairé.