/news/currentevents
Navigation

Bagarres organisées à Rimouski: la Sûreté du Québec confirme des arrestations

Bagarres organisées à Rimouski: la Sûreté du Québec confirme des arrestations
Photo d'archives, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

Cinq arrestations ont été faites concernant des bagarres organisées par des élèves d'écoles secondaires de Rimouski au parc Lepage.

Les autorités confirment qu'il s'agit de jeunes de moins de 18 ans et que des accusations seront déposées au cours des prochains jours.

«Ce sont des jeunes qui ne se connaissent pas, qui prennent rendez-vous via les médias et qui viennent se battre ici sur l’heure du midi», a affirmé le porte-parole de la Sûreté du Québec, Steve Bouillon, qui précise qu’il y a eu des blessures à la suite de ces agressions, ce qui devrait entrainer des accusations pour voies de fait.

Il semble que les bagarres pouvaient chaque fois réunir de 150 à 200 personnes et que plusieurs jeunes filmaient ce qui s'y passait.

Les autorités poursuivent leur enquête. La Sûreté du Québec indique que d'autres arrestations pourraient survenir.

La Ville de Rimouski, la Commission scolaire des Phares, la Sûreté du Québec et les autorités de la santé et des services sociaux du Bas-Saint-Laurent ont fait le point sur cette problématique jeudi avant-midi.

«Il y a beaucoup de réflexions qui sont entamées depuis quelques mois, quelques semaines... La violence, l'intimidation, ça fait partie de politiques, ça fait partie d'actions qui se passent dans nos écoles. Il faut s'interroger. Qu'est-ce qui se passe? Qu'est-ce qu'on peut faire de mieux?», s'est demandé le président de la Commission scolaire des Phares, Gaston Rioux.