/news/transports
Navigation

Deux parcours et 135 autobus par jour pour l’aéroport de Québec en 2019

Les voyageurs pourront enfin s’y rendre avec le RTC

Deux parcours et 135 autobus par jour pour l’aéroport de Québec en 2019
Photo d'archives, Pascal Huot

Coup d'oeil sur cet article

Le RTC offrira finalement deux nouveaux parcours d’autobus au lieu d’un, à l’été 2019, pour desservir l’aéroport Jean-Lesage 7 jours sur 7, toutes les 30 minutes.

Le président du Réseau de transport de la Capitale, Rémy Normand, en a fait l’annonce, vendredi, en marge de l’étude du budget 2019 de la société de transport.

À l’heure actuelle, on compte le nombre de passages d’autobus sur les doigts d’une main, chaque jour, à l’aéroport de Québec. Le service est donc quasi inexistant pour les travailleurs et voyageurs qui arrivent et repartent par la voie des airs.

Avec l’ajout des parcours 76 et 80, le RTC prévoit 135 départs (près de 70 allers-retours) sur une base quotidienne. « C’est une bonification assez phénoménale », s’est félicité M. Normand en point de presse.

Le parcours 76 sera lancé en juin. Il offrira un lien direct vers les gares routières et ferroviaires de Sainte-Foy, en passant par Duplessis, le chemin Sainte-Foy, la route de l’Église et le boulevard Laurier. Le parcours 80 – qui remplacera le 78 – permettra quant à lui de relier le centre-ville de Québec à l’aéroport dès le mois d’août.

Le fameux parcours 6, annoncé en mars dernier, ne verra donc jamais le jour. « Les gens ont fait des analyses assez pointues et sont arrivés à la conclusion que ça serait un parcours très inefficace », a indiqué M. Normand, pointant le trop grand nombre d’arrêts prévus à l’origine.

Autobus standards

Aucune modification ne sera cependant effectuée sur les autobus afin de faciliter le transport des bagages imposants.

« Pour l’instant, ça va être des bus réguliers. Ça aurait requis des investissements importants », a répondu M. Normand, qui s’est toutefois montré ouvert à des « ajustements » dans le futur.

D’autres bonifications du service ont également été annoncées vendredi pour le nord-ouest (notamment Val-Bélair) et Saint-Augustin.

La direction de l’aéroport et l’opposition à l’hôtel de ville ont toutes deux salué l’amélioration de la desserte du RTC.

Un budget déterminant à Ottawa

Le RTC mise par ailleurs beaucoup sur le prochain budget printanier du gouvernement Trudeau, avant les élections fédérales, pour obtenir la confirmation de subventions pour le tramway.

« Toutes nos énergies sont mises présentement à sécuriser ces sommes. On travaille fort pour ça », a indiqué Rémy Normand, vendredi.

BUDGET 2019 DU RTC

224,4 M$ (+1,9 %)

Provenance des revenus

  • 32,2 % des utilisateurs
  • 11,1 % du provincial
  • 53,4 % de l’agglomération

49 000 heures de services supplémentaires (1 381 800 heures au total)

2 nouveaux parcours (aéroport, nord-ouest et Saint-Augustin)

42 835 400 de déplacements prévus

1,6 % hausse anticipée de l’achalandage