/entertainment
Navigation

La routine santé de Georges Laraque

ART- TAPIS ROUGE DE LA PREMIÈRE DU FILM GOON
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Chaque semaine, Le Journal vous fait découvrir les trucs et astuces santé de différentes personnalités. De l’activité physique à l’assiette, en passant aussi par l’équilibre mental, chaque invité nous parle de sa santé et de ses choix pour rester actif et en forme.

Comment gardes-tu la forme ?

Même s’il a officiellement accroché ses patins depuis bientôt neuf ans, l’ancien homme fort du Canadien de Montréal n’a pas ralenti la cadence pour autant.

ART- TAPIS ROUGE DE LA PREMIÈRE DU FILM GOON
Photo courtoisie

Homme d’affaires, entrepreneur, conférencier et animateur, Georges Laraque a des horaires très chargés. Malgré tout, il s’entraîne au moins trois fois par semaine, que ce soit au hockey ou à vélo. Mais, dans tous les cas une chose est sûre, il le fait pour se surpasser et gagner.

« À vélo, je veux suivre les meilleurs. Je n’ai pas de clochette sur mon vélo ! Lorsque je roule, je ne suis pas capable de parler et quand c’est fini, je me couche par terre et j’ai mal partout », affirme le sportif, qui se qualifie lui-même « d’excessif ».

Pas surprenant d’apprendre que le sportif de 42 ans a aussi déjà couru 100 demi-marathons, deux marathons complets et a réalisé cinq fois la course entre Montréal et New York.

Comment restes-tu motivé à l’entraînement ?

Lorsqu’il a officiellement pris sa retraite en 2010, Georges Laraque a tout arrêté pendant un an. Les effets sur son corps se sont immédiatement fait sentir, dit-il.

« J’avais pris 100 livres. Je ressemblais à un lutteur sumo ! » lance-t-il en riant. Aujourd’hui, il garde cette image en tête, pour rester motivé à l’entraînement, admet-il.

« Je fais plusieurs conférences sur le végétalisme, si je veux montrer que le végétalisme c’est santé, je dois donner l’exemple. Je le fais aussi pour mes enfants, j’ai des jumeaux de neuf ans, je veux être en forme et donner le bon exemple », indique-t-il.

As-tu un objectif d’entraînement ?

Sans surprise, Georges Laraque n’a qu’un seul objectif lorsqu’il s’entraîne : gagner. « Quand je joue au hockey, il faut que je gagne et en vélo, je veux semer les gens derrière », dit-il avec un brin d’humour.

« Je suis un extrémiste, tout ce que je fais, il faut que je le fasse à 100 % », poursuit-il.

As-tu des trucs pour bien t’alimenter ?

ART- TAPIS ROUGE DE LA PREMIÈRE DU FILM GOON
Photo Adobe Stock

100 % végétalien depuis 2009, le hockeyeur assure que son régime de vie lui apporte « santé, endurance et énergie ».

En hiver, il raffole du chili, végétalien évidemment, et en été, il opte davantage pour du quinoa, des salades et des falafels (sandwichs de pois chiches).

« Quand tu combines des légumineuses, légumes verts, noix, riz sauvage, riz brun et graines de citrouille par exemple, tu as suffisamment de protéines », explique l’adepte de ce mode de vie.

Quel est ton endroit favori à Québec ?

Lorsqu’il vient donner des conférences en hiver à Québec, Georges Laraque aime prendre le temps d’aller visiter l’Hôtel de glace.

Quelle est ton activité physique préférée ?

ART- TAPIS ROUGE DE LA PREMIÈRE DU FILM GOON
Photo courtoisie

L’ancien attaquant du Canadien affirme qu’aujourd’hui, son sport favori est le vélo de route.