/news/currentevents
Navigation

Un suspect de 24 ans accusé pour l'agression au bar LvlOp

Louis Fernandez
Photo tirée de Facebook Louis Fernandez

Coup d'oeil sur cet article

L’accusé de 24 ans qui aurait violemment battu un autre jeune homme dans un bar du quartier Saint-Roch pour de possibles motifs haineux avait déjà fait l’objet d’interventions policières dans d’autres bars de Québec.

Louis Fernandez est accusé de voies de fait ayant causé des lésions à un client du resto-bar LvlOp, sur la rue Saint-Joseph Est.

Dans la nuit de vendredi à samedi derniers, selon le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), l’accusé aurait roué de coups de poing et de coups de pied la victime, après lui avoir demandé si elle faisait partie du mouvement Antifa.

Le SPVQ a indiqué que le crime « ressemblait à un crime haineux». La victime a subi d’importantes blessures à la tête, mais sa vie est hors de danger.

Troubler la paix et état d’ivresse

Fernandez, qui demeure détenu d’ici son enquête sur remise en liberté prévue vendredi, n’a aucun antécédent en matière criminelle, mais il compte une douzaine de dossiers pour des manquements au Code de la sécurité routière et aux règlements municipaux.

En mai 2015, il a été intercepté à l’extérieur du Dagobert sur Grande Allée à l’heure de la fermeture des bars pour avoir été en état d’ivresse sur la voie publique et avoir injurié ou insulté un agent de la paix. Il a payé des amendes.

La même année, il aurait troublé la paix au bar la Ninkasi en pleine nuit. Plus récemment, en 2017, dans le quartier Saint-Jean-Baptiste, il a fait l’objet d’une intervention policière pour avoir troublé la paix un peu passé minuit.

L’accusé reviendra devant un juge vendredi pour tenter de recouvrer sa liberté, alors que la Couronne s’y oppose. Son frère entend s’engager à titre de caution.