/news/politics
Navigation

Vous pourrez bientôt acheter du chocolat au cannabis

Mais il n'y aura pas d'ourson en gélatine, d'alcool, ni de trop forte teneur en THC

MEXICO-CANNABIS-LEGALIZATION-DEMO
Photo d'archives, AFP Des Mexicains avaient pésenté des petits gâteaux au pot à des politiciens en 2016 dans l’espoir de les convaincre de légaliser la marijuana.

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Après le cannabis séché et l’huile, le gouvernement Trudeau propose maintenant de légaliser une grande variété de nouveaux produits consommables à base de marijuana... avec plusieurs restrictions.

Santé Canada a lancé jeudi une consultation de 60 jours durant laquelle les Canadiens pourront s’exprimer au sujet d’une proposition de règles qui encadreront la vente de cannabis comestible (qui sera légalisée d’ici octobre prochain). Le Journal vous présente les grandes lignes de la proposition du gouvernement.


Pas d’alcool

Des propriétaires de bars des Pays-Bas goûtent une liqueur au cannabis avec un taux d’alcool de 14,5 %. Au Canada, on ne pourra pas mélanger pot et alcool.
Photos d’archives, AFP
Des propriétaires de bars des Pays-Bas goûtent une liqueur au cannabis avec un taux d’alcool de 14,5 %. Au Canada, on ne pourra pas mélanger pot et alcool.

Ceux qui espéraient siroter une bière froide avec du THC devront étancher leur soif autrement. Quel que soit le format du produit, Ottawa souhaite d’y interdire l’ajout d’alcool.

Du chocolat de la Californie.
Photos d’archives, AFP
Du chocolat de la Californie.

En contrepartie, il sera possible de vendre des produits avec une quantité limitée de caféine (30 mg). En l’occurrence, cela permettra la vente de chocolat (qui contient souvent un peu de caféine) au cannabis.


Emballage neutre

Afin de réduire l’attrait des produits, tous devront être dans un emballage neutre. Les couleurs et le visuel seront limités. L’allure des emballages sera dévoilée dans la prochaine année.

L’emballage de chaque produit comestible devra aussi inclure les informations suivantes :

  • une liste des ingrédients
  • le nom usuel du produit du cannabis
  • s’il y a présence d’un allergène, de gluten ou l’ajout de sulfites
  • une date de péremption
  • un tableau de la valeur nutritive propre au pot.

Pas attrayant pour les enfants

MEXICO-CANNABIS-LEGALIZATION-DEMO
Photo d’Archives, Chantal Poirier

Les produits ne pourront pas avoir une forme, un nom ou des caractéristiques qui ont tendance à attirer les enfants. Si le règlement est adopté tel quel, il sera donc interdit de vendre des oursons en gélatine (gummy bears) au THC ou un produit avec une saveur nommée « lait de licorne » (un nom que porte présentement un liquide de vapotage aux États-Unis).


THC limité

Ottawa espère éviter l’erreur de l’État du Colorado, qui n’avait pas établi de limite claire de THC dans les produits comestibles. Ainsi, les libéraux proposent une limite de 10 mg de THC (un des ingrédients psychotropes du cannabis) par « portion » de pot comestible et 1 g par emballage pour les crèmes et les extraits.