/news/health
Navigation

Salles d'urgence achalandées au lendemain de Noël

STOCKQMI-SANTE
Sébastien St-Jean / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Certaines salles d'urgence des hôpitaux de la province étaient fortement achalandées au lendemain de Noël.

C’est surtout dans les établissements de la Montérégie que l’on constatait les taux d’occupation les plus élevés au Québec.

Par exemple, le taux d'occupation des urgences de l'hôpital du Suroît, à Salaberry-de-Valleyfield, atteignait 145 % mercredi.

L'hôpital Anna-Laberge à Châteauguay affichait de son côté un taux d'occupation de 157 %, avant de redescendre autour de 100 % en soirée.

«C’est triste à dire, mais 150 % pour Suroît, c’est quand même pas si mal parce que la semaine dernière, on était tout près de 300 %», a expliqué à TVA Nouvelles Francine Savoie, présidente de la FIQ pour la division de la Montégérie-Ouest.

«On voit une amélioration, a-t-elle ajouté, mais c’est toujours triste pour la population qui est obligée de se rendre à l’urgence et de se retrouver sur des civières dans des endroits qui ne sont pas appropriés.»

Du côté de Montréal, le CHU Sainte Justine arrivait en tête de liste des hôpitaux aux urgences les plus achalandées, avec un taux d’environ 170 %.

«Quand on a plus de 300 personnes par jour, c’est une situation dangereuse», estime l’un des professionnels de la santé de l’établissement, Dr Antonio D’Angelo.

Depuis trois jours, entre 282 et 330 patients se présentent chaque jour aux urgences du CHU de Sainte-Justine.

Les urgences de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont étaient aussi très occupées, affichant un taux d’occupation de 106 % en soirée.