/weekend
Navigation

Dix pièces à surveiller en 2019

Coup d'oeil sur cet article

La nouvelle année est à nos portes et une multitude de pièces prendront l’affiche dans nos nombreux théâtres. Au programme, drames, humour et séduction. Bref, une année théâtrale qui s’annonce forte en émotions. Parmi la panoplie proposée, voici les incontournables de l’année 2019 à inscrire à son agenda.

Coriolan

Photo courtoisie, Jean-François Gratton

L’année 2019 sera marquée par le retour de Robert Lepage au TNM avec sa récente création, Coriolan. La célèbre tragédie de Shakespeare fera l’objet d’une pièce à grand déploiement. Elle compte une imposante distribution composée d’Alexandre Goyette qui campera Coriolan, lequel est entouré de 16 acteurs, dont Anne-Marie Cadieux, Jean-François Casabonne, Rémy Girard et Philippe Thibault-Denis, entre autres. Grâce aux projections et au multimédia, on assistera à une relecture contemporaine de ce grand classique. Ce récit politique a pris l’affiche en anglais l’été dernier lors du festival de Stratford en Ontario. On le considère comme un fascinant miroir de notre temps.

Des supplémentaires ont déjà été annoncées.

Dès le 15 janvier 2019 au TNM

La Queens’

Photo courtoisie, Kelly Jacob

La Queens, c’est un motel situé dans le nord de l’Ontario. Au moment où les parents, propriétaires de l’établissement, décèdent, leurs deux filles devront décider ce qu’elles font de leur héritage. L’une est une grande pianiste qui voyage à travers le monde. Celle-ci souhaite vendre le motel, tandis que sa sœur attachée à ses propres racines souhaite poursuivre l’œuvre de ses parents. C’est une confrontation entre deux sœurs qui attendent les spectateurs. Cette création écrite par Jean-Marc Dalpé et qui sera présentée en début d’année, compte une belle distribution où figurent notamment David Boutin, Marie-Thérèse Fortin et Dominique Quesnel.

Dès le 15 janvier 2019 au Théâtre La Licorne (salle principale)

L’exhibition

Photo courtoisie, David Ospina

Si Emmanuel Schwartz sait se faire remarquer en tant qu’acteur, il faut savoir qu’il est aussi auteur. Ici, il signe L’exhibition, une autofiction inspirée par l’art visuel. Accompagné sur scène par Francis La Haye et Benoit Gob, ensemble ils s’interrogent, de façon inusitée, sur les profondeurs de l’âme d’un créateur et ils en font une matière artistique. De la tête de l’un d’eux a émergé la machine à extraire la pensée pure. Soit une métaphore vivante de leurs parcours d’artistes. Ça promet !

Dès le 28 février au Théâtre La Chapelle

Électre

Photo courtoisie, Espace Go

Sur les planches de l’Espace Go, on redécouvrira Électre, une femme qui nourrit une impitoyable haine envers sa mère. Cette histoire écrite 400 ans av. J.-C. a fait l’objet d’une réécriture par Évelyne de la Chenelière. Magalie Lépine-Blondeau interprétera Électre, et sera entourée sur les planches de Violette Chauveau, Marie-Pier Labrecque et Vincent Leclerc, sous la direction de Serge Denoncourt.

Dès le 22 janvier 2019 au Théâtre Espace GO

La société des poètes disparus

Photo courtoisie, Théâtre Denise-Pelletier

Le célèbre film du réalisateur Peter Weir, La société des poètes disparus, sorti en 1989, mettant en vedette le regretté Robin Williams, sera monté sur les planches du Théâtre Denise-Pelletier. On aura droit à une version québécoise adaptée par Maryse Warda. Dix comédiens seront réunis, dont Jean-François Casabonne, Patrice Dubois, Stéphane Jacques, Simon Landry-Désy et Alice Moreault, pour raconter l’histoire qui se déroule en 1959, année durant laquelle un jeune adolescent envoyé à la Welton Academy (Vermont) rencontrera un professeur de littérature qui refuse le conformisme de l’époque et incitera les adolescents à recréer la «société des poètes disparus», un groupe réputé pour être des libres penseurs.

Dès le 20 mars 2019 au Théâtre Denise-Pelletier (salle principale)

La face cachée de la lune

Photo courtoisie, Théâtre Duceppe

La pièce de Robert Lepage, La face cachée de la lune, créée en 2000 à Québec et qui fait encore l’objet d’une tournée en Europe, reprendra vie, cette fois, au Théâtre Duceppe. Mettant en vedette Yves Jacques, celle-ci raconte la conquête de l’espace à la fin des années ’50, tandis que Soviétiques et Américains souhaitent conquérir la Lune. Prenant la forme d’un récit autobiographique où humour et poésie se côtoient, on se questionnera à savoir si nous sommes seuls dans l’univers.

Dès le 3 avril 2019 au Théâtre Duceppe

Le Schpountz

Photo courtoisie, Pierre-Luc Bernier

Les spectateurs du Rideau Vert attendent avec impatience la mise en scène de Denise Filiatrault ce printemps. Pour l’occasion, on a opté pour une adaptation du film français Le Schpountz de Marcel Pagnol, adapté par Emmanuel Reichenbach à qui l’on doit Intouchables. Dans la pièce, campée au Québec, on verra un aspirant comédien qui, contre toute attente, se voit offrir un rôle dans un film. Pour rendre cette histoire tirées de diverses expériences vécues par l’auteur, on compte sur le talent d’une grosse distribution : Rémi-Pierre Paquin, sera entourée par neuf comédiens sur scène, dont Raymond Bouchard, Linda Sorgini et Marilyse Bourke.

Dès le 7 mai 2019 au Théâtre du Rideau Vert

Scènes de la vie conjugale

Photo courtoisie, Kelly Jacob

L’acteur James Hyndman signera ce printemps sa première mise en scène au Quat’Sous, où on le retrouvera sur scène aux côtés d’Évelyne de la Chenelière. C’est aussi lui qui adaptera le scénario du film suédois d’Ingmar Bergman, Scènes de la vie conjugale, sorti en 1974 et qui faisait suite à une série télévisée. On y suit les hauts et les bas d’un couple amoureux qui vit de continuelles disputes.

Dès le 9 avril au Théâtre de Quat’Sous

Le désir

Photo courtoisie, Pierre-Luc Bernier

Une autre pièce très attendue lors de la prochaine saison estivale est la comédie romantique de l’auteur Michel Marc Bouchard. À la fois sensible et intelligent, ce texte contemporain raconte l’histoire d’un jeune homme et d’une femme qui sont tombés amoureux au point de vouloir se marier. Mais à la veille du mariage, un fait troublant viendra tout remettre en question. Marc St-Martin, Denis Houle, Simon Landry-Désy et Alice Moreau seront entre autres de la distribution dirigée par Philippe Lambert à la mise en scène.

Dès le 6 juin 2019 au Théâtre du Vieux-Terrebonne

Broue

Photo courtoisie, Productions Ménage à trois

Plusieurs amateurs de théâtre seront curieux d’assister à la nouvelle mouture de la pièce Broue, qui a séduit les spectateurs pendant près de 40 ans. Mettant en vedette Benoît Brière, Matin Drainville et Luc Guérin, le nouveau trio devrait lui aussi amuser avec ces spectacles qui demeureront campés dans la taverne Chez Willy. Ils donneront vie à Bob, Pointu, Verrue, Travolta au moment où une loi oblige les établissements à admettre les femmes lors de la montée du féminisme.

Dès le 6 juin 2019 au Théâtre du Vieux-Terrebonne