/opinion/blogs
Navigation

Melody, Yannick, Alexandra et George pour la nouvelle année

Melody Gardot
c DALLE APRF

Coup d'oeil sur cet article


Selon la tradition, certains offrent pour le Nouvel An des étrennes. Avec le Festival de jazz qui annonce des couleurs pour souffler ses 40 bougies, pourquoi ne pas glisser sous le sapin, une paire de billets ?


Le retour de Melody Gardot.
C’est grâce au flair du dynamique André Ménard que nous avions entendu pour la première fois au Théâtre du Nouveau Monde, « l’ovni  », Melody Gardot.

Cultivant le style femme fatale des années 40, ce qui a changé depuis, elle a conquis son auditoire en un tour de main.

Plus qu’une voix féline, c’est l’intensité, la gestuelle et l’émotion qui se dégagent de cette jeune femme. Ce sera le 29 juin, à la salle Wilfrid-Pelletier.


George Benson
Ce fut d’abord un très grand guitariste de jazz, héritier du légendaire Wes Montgomery. Puis, le versant populaire pris le dessus et les tubes s’enchainèrent comme : On Broadway , Breezin’ et cette magnifique version de la Mer. 1er juillet, à la salle Wilfrid -Pelletier.


Alexandra Stréliski
Du jazz, du néo-classique, allez savoir ! Toujours est-il que cette jeune pianiste a du potentiel. Entre le rêve et le minimalisme, nous irons entendre. 4 juillet, au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts.


Yannick Rieu
Saxophoniste hors pair, pilier du jazz montréalais, Yannick Rieu est un homme de passion. Le 29 juin, il nous offrira un Tout-Coltrane, soit les pièces du disque retrouvé : Both Directions at Once: The Lost Album. À la 5e salle de la Place des Arts.