/homepage
Navigation

Vincent Marissal règle ses comptes avec Air Canada sur Twitter

Coup d'oeil sur cet article

Le député de Rosemont, Vincent Marissal, et sa femme semblent avoir eu quelques problèmes avec la compagnie aérienne Air Canada dans les derniers jours.

Le qsiste a interpellé l’entreprise sur Twitter après avoir été éjecté d’un vol à l’aéroport de San Francisco.

«On vient de se faire mettre dehors du vol 780 parce qu’on a demandé gentiment s’il était possible de changer de siège!!! Ma femme et moi sommes coincés à SFO», a-t-il écrit mardi matin.

M. Marissal a finalement obtenu des réponses d’Air Canada et a été replacé sur un vol vers Toronto.

«Après moult excuses, Air Canada nous a replacés (en classe affaires) sur le vol SFO-Toronto. Il semble que nous ayons été victimes d’un malentendu. In-vrai-sem-bla-ble», a-t-il affirmé, toujours sur Twitter, quelques heures après sa première publication.

Un internaute a déclaré par ailleurs avoir une autre version des faits et qu’il était dans l’avion près de Vincent Marissal et sa femme.

«Bon! Pour mettre les choses au clair.... malheureusement pour vous, j’étais présent sur le vol assis très près de vous! J’ai tout vu et entendu. Pour ne pas trop entrer dans les détails, ce n’était aucunement une faute commise par l’équipage mais bien la vôtre! Effectivement vous avez demandé à l’équipage s’il était possible pour vous de changer de siège. Cependant les vérifications effectuées, cela était impossible. Le personnel à bord a été très courtois avec vous. Citation: “c’est pas vrai que je vais passer 5 h assis comme ça!” Par la suite vous avez dit: “si je suis pour rester sur c'est sièges je veux quitter l’avion!" Donc, morale de cette histoire... pour un voyageur assidu on doit savoir qu’il ne faut pas exprimer le désir de quitter l’avion une fois la porte fermée», a indiqué un certain Yann Lefebvre.

Capture d'écran

Parions que Vincent Marissal aurait voulu commencer l’année 2019 d’une meilleure façon!