/finance/opinion/columnists
Navigation

Les employés municipaux grassement payés

Bloc argent
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Qui paye le mieux ses employés au Québec ? Les municipalités de 25 000 habitants et plus.

Tous secteurs publics et privés confondus, ce sont en effet les employés municipaux qui bénéficient de la plus généreuse rémunération globale (salaires et avantages sociaux) au Québec.

Selon l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), l’employé municipal gagne en moyenne une rémunération globale de 84 034 $ par année, soit 23,7 % de plus que le salarié du secteur privé (67 919 $) et 33,8 % de plus que son collègue fonctionnaire de la fonction publique québécoise (62 800 $).

Ainsi, quand vous prendrez prochainement connaissance de votre compte de taxes municipales, sachez qu’environ les deux tiers serviront à défrayer la rémunération de « vos » employés municipaux.

Sur les quelque 13 milliards de dollars que nous allons verser en taxes municipales en 2019, la rémunération des employés municipaux accaparera autour de 8,7 milliards $.

Comparaison

Quand on additionne les salaires et les avantages sociaux, combien gagnent en moyenne les employés municipaux en comparaison avec ceux du secteur privé (entreprises de + 200 employés) et ceux à la charge du gouvernement du Québec ?

Les employés municipaux « dominent » dans les cinq grandes catégories des 74 emplois repères de l’étude de l’ISQ sur la rémunération des salariés au Québec, dans les secteurs : administration québécoise (fonction publique, éducation, santé et services sociaux), privé, municipalités, fédéral au Québec, entreprises publiques, universités (voir tableau plus bas).

L’étude de l’ISQ sur la « Rémunération des salariés » en 2018 permet également de constater que les employés municipaux n’ont absolument rien à envier à leurs collègues des autres organisations du secteur public.

Sur l’ensemble des 74 emplois repères de l’étude de l’ISQ, les employés municipaux gagnent en rémunération globale 18,9 % de plus que les salariés à l’emploi du gouvernement fédéral au Québec. Ils devancent ceux des universités de 18,5 % et ceux des « entreprises publiques » de 11,2 %.

NÉGOS ardues en vue

Compte tenu des juteux surplus budgétaires engrangés ces dernières années par Québec, le prochain renouvellement des conventions collectives (à partir d’avril 2020) ne devrait pas se conclure au rabais pour les employés de l’État québécois.

Il est évident que les syndicats tenteront de diminuer l’incroyable écart de rémunération qui existe entre les employés à la solde du gouvernement du Québec et ceux des municipalités. Au chapitre des salaires, l’écart est actuellement de 24 %. Et quand on additionne les avantages sociaux, l’écart passe à 35 %.

Ça n’a pas d’allure ! Le problème ? Ce sont les contribuables qui vont en payer la note.

Catégories Municipal Privé Québec
Professionnels 117 917 $ 102 750 $ 94 470 $
Techniciens 89 127 $ 71 078 $ 65 648 $
Employés de bureau 72 670 $ 57 933 $ 52 854 $
Employés de service 63 070 $ 49 550 $ 49 803 $
Ouvriers 90 923 $ 84 520 $ 59 614 $