/weekend
Navigation

«Mon roman le plus abouti»

Nathalie Roy auteure
Photo d'archives, Chantal Poirier Nathalie Roy

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir sacrifié sa vie familiale et sentimentale pour la réussite professionnelle, est-il encore possible de trouver l’amour ? Nathalie Roy explore cette délicate question dans Turbulences du cœur, un roman qui met en scène un avocat ambitieux happé par la crise de la quarantaine.

Pour son dixième roman, l’auteure de la populaire série La vie épicée de Charlotte Lavigne a voulu sortir de sa zone de confort en proposant pour la première fois un personnage principal masculin. « J’avais besoin d’un défi en créant un héros qui était très différent de moi, explique-t-elle. Je me suis rendu compte que j’étais capable d’aller beaucoup plus loin dans le récit que je ne le croyais. À mes yeux, c’est mon roman le plus abouti. »

<b><i>Turbulences du cœur</i></b><br/>Nathalie Roy<br/>Libre Expression, 304 pages
Photo courtoisie
Turbulences du cœur
Nathalie Roy
Libre Expression, 304 pages

Turbulences du cœur plonge le lecteur dans le quotidien étourdissant de Louis-Philippe Rousseau, un avocat spécialisé en litiges commerciaux de 39 ans. Plaideur redoutable et travailleur acharné, il a gravi les échelons pour devenir associé dans un cabinet prestigieux de Montréal. Entre deux causes, il collectionne les conquêtes avec de jeunes femmes qu’il cherche à impressionner avec ses vêtements griffés, son luxueux penthouse au centre-ville ou son yacht en Floride.

Cette opulence cache toutefois une réalité moins reluisante. Père absent, sa relation avec sa fille de 15 ans est au plus mal, tandis que sa mère se désole de le voir mener une vie si dissolue. Enfin, au moment même où son cabinet en exige plus de lui, il se rend compte que son ascension professionnelle s’est faite au prix de nombreuses injustices. La rencontre d’une femme loin de ses standards habituels, mais si attirante, va complètement le bouleverser. « Le personnage de Louis-Philippe se définit avant tout par son travail, décrit la romancière. Il gagne beaucoup d’argent, mais sa conscience le rattrape, car il n’a pas toujours défendu des causes justes. Il comprend qu’il s’est laissé embarquer dans le tourbillon de la performance. »

Rôle de composition

Nathalie Roy confesse s’être beaucoup amusée à prêter sa plume à un homme. « Ce fut un défi intense, mais accompli dans le plaisir. Pour ce roman, je cherchais un protagoniste qui avait de la prestance, mais moins exubérant que mes héroïnes précédentes. Louis-Philippe n’ouvre pas son cœur facilement. En même temps, c’est un homme d’action. L’écriture devait refléter son tempérament avec des mots qui vont droit au but. J’ai dû adapter mon écriture en conséquence », ajoute l’auteure qui a mené plusieurs entrevues avec des hommes et qui a lu abondamment sur la crise de la quarantaine pour se documenter.

En attendant une suite à Turbulences du cœur, à paraître à l’automne 2019, la romancière partage son temps entre la scénarisation de documentaires et la rencontre de ses lectrices, un lien qu’elle juge essentiel pour quiconque souhaite perdurer dans le milieu littéraire québécois.

« Il y a beaucoup plus d’auteurs dans ce genre qu’à mes débuts [2011] et les gens lisent moins qu’auparavant, constate-t-elle. Il faut se distinguer si on veut continuer à avoir du succès, d’où l’importance d’entretenir un lien avec mon public, que ce soit dans les salons de livre ou sur les réseaux sociaux. Si une lectrice achète ton roman 25-30 $ et prend le temps de le lire, c’est la moindre des choses de répondre à son message. »