/misc
Navigation

Des félicitations de Robert Poëti pour la CAQ

Des félicitations de Robert Poëti pour la CAQ
Photo Jean-François Desgagnés

Coup d'oeil sur cet article

Robert Poëti salue la décision de la CAQ d’avoir remis de l’argent dans le programme Roulez électrique.  

«Le gouvernement de l’Ontario a retiré complètement les incitatifs au véhicule électrique et le Québec a remis de l’argent dans le programme, bravo au gouvernement actuel», a mentionné M. Poëti au micro de QUB radio, lundi.   

 

Le programme Roulez électrique permet aux automobilistes québécois de recevoir une aide financière de la part du gouvernement à l’achat d’un véhicule électrique neuf ou usagé, une aide pouvant aller jusqu’à 8000 $. À l’opposé, Doug Ford a fait savoir en juillet dernier que son gouvernement mettait un terme au programme similaire qui existait en Ontario.  

Lors de sa mise à jour économique du 3 décembre dernier, le gouvernement Legault a annoncé l’injection de 20,7 M$ pour la prolongation de Roulez électrique jusqu’au 31 mars 2019. Le programme devait initialement se terminer le 31 décembre 2018.  

«Actuellement il se vend plus de véhicules électriques en Ontario. Ils se vendent au Québec. Les concessionnaires de l’Ontario ont envoyé leurs véhicules électriques au Québec en disant: “Ben vous autres vous allez les vendre parce que le Québec pis le gouvernement a un réel intérêt à travailler dans ce sens-là”», a ajouté celui qui a été ministre des Transports libéral d’avril 2014 à janvier 2016.  

Maintenant président de la Corporation des concessionnaires d'automobiles du Québec, Robert Poëti a de grandes aspirations pour le Québec en matière de véhicules électriques.   

«Je pense que le Québec peut devenir un modèle pas seulement canadien, mais international sur le nombre de véhicules électriques qui peuvent être utilisés.»  

En ce qui concerne l’engagement de Québec Solidaire de faire disparaître les véhicules à essence des routes du Québec d’ici 2050, M. Poëti s’est montré prudent.  

«De dire qu’il n’y en aura plus du tout, j’aimerais ça. Je ne le crois pas, mais je pense qu’il y aura un juste partage entre les besoins et la préoccupation environnementale.»  

 

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions