/news/health
Navigation

Cinquante ans à voir naître les bébés de Lévis

Cette infirmière a effectué son premier quart de travail en août 1969

Cinquante ans à voir naître les bébés de Lévis
Photo Stevens Leblanc

Coup d'oeil sur cet article

 Une infirmière fêtera en 2019 ses 50 ans de carrière au service des familles de la Rive-Sud de Québec. Spécialiste en obstétrique, la dame a aidé à mettre au monde « plusieurs centaines » de bébés à l’Hôtel-Dieu de Lévis, avant de se tourner vers l’enseignement des cours prénataux.  

 Christiane Roy-Nadeau en a vu de toutes les couleurs au cours de sa carrière, qui a commencé en août 1969. De l’évolution technologique à la dynamique familiale qui a bien évolué, l’infirmière a vécu tous les changements qui ont marqué les 50 dernières années.  

 « Au début, on écoutait le cœur du bébé en mettant un cornet sur le ventre de la mère, et il n’y avait pas d’échographie. On apprenait tout à l’accouchement. Disons que j’ai prié souvent », lance en riant la sympathique dame, qui dit avoir participé à des centaines d’accouchements. « Ça ne se compte plus, tellement il y en a ! »  

 Déterminée et passionnée  

 Désirant devenir médecin à une époque où la profession était la plupart du temps réservée aux hommes, Mme Roy-Nadeau ne regrette rien aujourd’hui. « C’était la bonne décision. J’étais faite pour ça », relate-t-elle.  

 Entrée à la formation à 16 ans à peine « parce que son grand-père médecin a fait un tour de passe-passe », l’infirmière a rapidement plongé dans l’obstétrique et l’accompagnement des femmes enceintes.  

 « Deux semaines après avoir gradué, j’ai fait mon premier accouchement, seule avec une autre infirmière débutante », dit avec émotion la dame.  

 « C’était sur le quart de nuit et tout a été tellement vite que la mère a accouché avant que le médecin arrive ! On tremblait encore six heures après, mais on était tellement fières. »  

 Outre un petit saut de cinq ans en oncologie, Mme Roy-Nadeau a passé toute sa carrière à l’unité de naissance ou à la clinique de grossesse de l’Hôtel-Dieu. Même après sa « retraite » en 2008, la dame a fait des remplacements et de la formation jusqu’en 2016. Encore aujourd’hui, elle est toujours sur les listes de rappel de l’hôpital en cas d’urgence.  

 « Je retourne encore au département à l’occasion et c’est comme rentrer à la maison. Ils me connaissent tous », confie celle qui a provoqué de nombreuses avancées en raison de son caractère déterminé.  

 « Tous les moyens étaient bons pour avoir ce que je voulais. Disons que j’ai passé au bureau souvent », admet-elle, sourire en coin.  

 Rassurer papa et maman  

 Aujourd’hui, c’est en donnant des cours prénataux que Christiane Roy-Nadeau demeure active. « Les médecins ne voulaient pas que mon expertise se perde, j’ai à peu près tout vu dans ma carrière », explique-t-elle.  

 Et pas question de s’arrêter ou de ralentir, assure l’infirmière qui a même poursuivi ses cours alors qu’elle combattait un cancer du sein en 2016.  

 « Mon énergie vient de là. Tant que je vais voir mes jeunes parents sortir de chez nous rassurés et prêts, je vais continuer », assure Mme Roy-Nadeau, toujours animée par cette même passion qui l’avait menée vers la profession à la fin des années 1960.  

 La carrière de Christiane Roy-Nadeau  

 1966 à 1969  

 Formation à l’école des infirmières  

 31 août 1969  

 Premier quart de travail en obstétrique à l’Hôtel-Dieu de Lévis  

 1989  

 Contribue à mettre sur pied la clinique de grossesse de l’Hôtel-Dieu  

 1999 à 2005  

 Passage en oncologie  

 2005  

 Retour en clinique de grossesse  

 2008  

 Retraite officielle, mais elle est encore sur les listes de rappel pour des remplacements  

 2008 à aujourd’hui  

 Cours prénataux à domicile