/news/politics
Navigation

Grippe: Québec promet d’ouvrir des cliniques d’hiver

Coup d'oeil sur cet article

 La ministre de la Santé, Danielle McCann, demandera à certaines cliniques d’allonger leurs heures d’ouverture afin de désengorger les urgences des hôpitaux durant la saison de la grippe. 

 « On est à pied d’œuvre, actuellement, pour mettre sur pied ce qu’on appelle des cliniques d’hiver, a expliqué mardi la ministre McCann. En fait, ce sont des cliniques qui existent déjà, mais qui vont offrir davantage de disponibilités de médecins, d’infirmières, pour voir des personnes qui ont des problématiques mineures : ça peut être la gastro, ça peut être la grippe ou d’autres problématiques mineures pour lesquelles les gens n’ont pas besoin d’aller à l’urgence. » 

 Québec espère déployer plusieurs de ces cliniques dès le début de la semaine prochaine. Celles-ci se trouveront principalement au sein des groupes de médecine familiale réseau et des CLSC. 

 Du personnel sera ajouté au réseau pour permettre l’ajout des plages horaires, notamment grâce à l’embauche d’infirmières auxiliaires. « On ne va pas demander, nécessairement, du temps supplémentaire », assure la ministre. 

 Danielle McCann assure pouvoir compter sur l’appui de la Fédération des omnipraticiens du Québec pour coordonner l’opération avec les médecins de famille, à même les enveloppes budgétaires déjà prévues. 

 Des urgences débordent 

 Montréal et ses couronnes, où les urgences sont plus sollicitées, seront particulièrement visées. En Montérégie, l’hôpital du Suroît présentait un taux d’occupation de 255 % mardi. Dans Lanaudière et les Laurentides, des hôpitaux étaient occupés à plus de 150 %. « Il faut quand même le dire, il y a des régions au Québec où ça va bien dans les urgences », souligne Mme McCann. 

 À Montréal, vingt-cinq cliniques ont déjà accepté de participer, précise-t-elle. Dans le nord de l’île de Montréal, on estime que 300 plages horaires de trois à quatre heures supplémentaires devraient être disponibles. « Les gens répondent à l’appel actuellement », se réjouit Mme McCann. 

 À Québec, où la situation semble moins catastrophique malgré les besoins, des cliniques devraient également participer, mais aucun détail n’est encore disponible. Quant au Saguenay-Lac-Saint-Jean, la situation n’y est pas problématique. 

 Si l’ouverture de cliniques d’hiver survient en pleine saison de la grippe cette année, la nouvelle ministre de la Santé promet que celles-ci seront actives de décembre à avril à compter de l’an prochain. Danielle McCann souligne que la population québécoise a besoin de plus de disponibilité dans le réseau de santé durant la saison hivernale.