/opinion/blogs/columnists
Navigation

Bêtise sexuelle religieuse

Bêtise sexuelle religieuse
onepony - Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Avec tous les scandales de pédophilie qui secouent l’église catholique, on aurait pu s’attendre à ce que l’archevêché de Montréal se garde une petite gêne et qu’il n’intervienne pas dans le dossier de l’éducation sexuelle dans les écoles du Québec. Mais non, cette bande de vieux  puceaux ne peut pas s’empêcher de faire la morale aux Québécois.

Cette fois-ci, les vierges offensées de l’église voudraient que les enfants ne soient pas soumis à l’éducation sexuelle avant l’âge de douze ans. Sous prétexte que cette éducation irait à l’encontre «de la pudeur naturelle» des enfants. L’archevêché suggère donc aux parents de retirer les enfants du nouveau cours obligatoire sur la sexualité.

Une aubaine pour les prêtres pédophiles

Il me vient quelques questions : un enfant sans éducation sexuelle est-il plus facilement victime des prédateurs sexuels qu’un enfant qui a reçu une éducation sexuelle ? Les prêtes pédophiles ont-ils une réponse à cette question ?

De quelle autorité les prêtres de l’église catholique, des gens qui n’ont ni enfant, ni relation sexuelle (en théorie), peuvent-ils se mêler d’éducation sexuelle ?

Le vieux démon de la pudibonderie

L’église catholique ramène les vieux démons de la pudibonderie. Elle est encouragée dans cette voie, entre autres, par de regain de vigueur des églises protestantes américaines fondamentalistes et par propagande sexuelle des islamistes.

Mécanismes de contrôle

Pourtant de nos jours, tous le monde devrait avoir compris  que la sexualité est utilisée par les religieux comme instrument pour contrôler esprits. La culpabilisation de comportements sexuels normaux, la mauvaise conscience qu’elle provoque, et l’offre de  soulagement de cette mauvaise conscience par la prière, sont au  cœur du mécanisme de contrôle des autorités religieuses sur leurs ouailles.

Si des gens ont un comportement sexuel anormal, ce sont bien les religieux qui font vœux de chasteté pour la vie. De même, les islamistes qui couvrent la tête des femmes sous prétexte de pudeur, font la promotion d’une sexualité culpabilisante et anomale.

J’aimerais bien que ces simples constats soient obligatoirement enseignés dans les écoles.