/sports/hockey
Navigation

Les Olympiques assomment les Sags en troisième période

Alexis Shank a fait face à 23 tirs face aux Olympiques jeudi, cédant à trois occasions.
Photo d’archives, Agence QMI Alexis Shank a fait face à 23 tirs face aux Olympiques jeudi, cédant à trois occasions.

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY | Les Saguenéens de Chicoutimi ont de nouveau manqué d’essence dans le réservoir en troisième période, ce qui a permis aux Olympiques de Gatineau de signer un gain de 3-2, jeudi soir devant près de 2000 spectateurs au Centre Georges-Vézina.

« On a joué trois matchs face aux Olympiques et ç’a toujours été serré. On avait gagné les trois avant, on peut dire que c’est le retour du balancier. J’ai trouvé qu’il nous en manquait un peu », a expliqué l’entraîneur-chef des Saguenéens, Yanick Jean.

Tout au long du duel, le quatrième trio des Sags a mené la vie dure aux joueurs des Olympiques et leurs efforts ont porté fruit en fin de première période lorsque Tristan Pelletier a ouvert la marque en sautant sur une rondelle libre devant le gardien Rémi Poirier, qui disputait un quatrième match en carrière dans la LHJMQ.

« Je trouve qu’on l’a quand même aidé à bien paraître, a souligné Jean à propos du jeune gardien de 17 ans qui a terminé sa soirée de travail avec 35 arrêts. Il a donné des rebonds où est-ce qu’on n’était pas. »

Un match de ping-pong

Peu de temps après le filet de Pelletier, l’ancien du Blizzard du Séminaire Saint-François Metis Roelens a porté un dur coup aux locaux en créant l’égalité 1-1 pendant que Morgan Nauss était assis au cachot à la suite d’une pénalité pour obstruction.

Les 20 minutes suivantes se sont disputées à vive allure qu’on aurait cru assister à un match de ping-pong.

Les deux équipes s’échangeaient des chances de marquer de part et d’autre pendant que les gardiens devaient se signaler à plusieurs reprises. De plus, les arrêts de jeu se sont faits extrêmement rares, ce qui ne permettait pas aux joueurs de respirer un peu.

À son 100e match dans le circuit Courteau, l’attaquant russe Vladislav Kotkov a mis un terme à une de ces longues séquences sans arrêt de jeu lorsqu’il a décoché un tir vif en fin d’engagement pour redonner les devants 2-1 aux Sags.

Les Sags s’essoufflent

Les Chicoutimiens ont manqué d’énergie en troisième période, voyant les visiteurs inscrire deux buts sans réplique pour se sauver avec la victoire.

À la suite d’un dégagement refusé par les Sags, le vétéran de 20 ans Giordano Finoro a ramené les deux formations à la case départ avant de voir son compatriote russe Iaroslav Likhachev marquer le but victorieux en supériorité numérique.

Les Saguenéens renoueront avec l’action samedi après-midi alors que les Foreurs de Val-d’Or seront les visiteurs au Centre Georges-Vézina.