/finance
Navigation

De grands chantiers pour le port de Québec en 2019

Des investissements de plus de 169 millions $ sont prévus

De grands chantiers pour le port de Québec en 2019
Photo Stevens Leblanc

Coup d'oeil sur cet article

L’année 2019 sera marquée par des investissements totalisant plus de 169 M$ au port de Québec, lequel compte procéder à une mise à niveau importante de ses infrastructures, dont certaines datent de plus de cent ans.

Le président-directeur général du port de Québec, Mario Girard, a dressé jeudi la liste des projets à venir.

Parmi les investissements qui sont confirmés, une somme de 30 M$ est consacrée à la mise à niveau d’une partie importante des infrastructures portuaires.

« Le port de Québec, c’est le plus vieux port au Canada. On possède trente quais. La majorité des quais dans le secteur du Foulon sont encore en bois. Ils ont été construits il y a plus de cent ans », a souligné M. Girard.

Plusieurs interventions consisteront à changer les clés de caisson entre les quais, ce qui devrait permettre d’éliminer les entraves mises en place pour des raisons de sécurité.

De grands chantiers pour le port de Québec en 2019
Photo Stevens LeBlanc

« On ne peut pas décider de tout reconstruire le patrimoine portuaire d’un coup sec, mais on a déjà estimé que s’il fallait prendre les quais vraiment âgés et les refaire à neuf, on en aurait pour 300 M$ », a-t-il ajouté.

Sur la liste de projets, l’Administration portuaire de Québec (APQ) amorcera en 2019 la réalisation de son second terminal de croisières au quai 30, afin d’accroître sa capacité d’accueil pour les navires de grand gabarit. Le gouvernement du Québec et la Ville de Québec participent financièrement à ce projet évalué à 30 M$.

Une large part des investissements prévus proviendra de la mise sur pied du terminal maritime d’exportation de grains de la Coop fédérée, un projet évalué à 106 M$.

En 2018, près de 27,6 millions de tonnes de marchandises ont été manutentionnées dans le port, ce qui correspond sensiblement au même volume qu’en 2017.

Par ailleurs, le port de Québec a accueilli 230 940 croisiéristes, soit une hausse de 15 % par rapport à la saison précédente. Au total, il a enregistré 156 visites de navire.

Agora du Vieux-Port

Par ailleurs, l’APQ dit « avoir mis des lignes à l’eau » pour remplacer la troupe Flip Fabrique, qui quittera l’Agora du Vieux-Port en 2019 pour s’installer à la place Jean-Béliveau.

« Pour le moment, il n’y a rien à annoncer de ce côté-là », a dit M. Girard, qui est déçu par ce départ.

En ce qui concerne le 3e lien, M. Girard a répété jeudi que « d’un point de vue industrialo-portuaire, il y a plus de possibilités avec un pont qu’avec un tunnel ».

Peu importe ce qui sera décidé, le port de Québec a assuré qu’il maintenait son option d’achat sur les terrains appartenant à Rabaska, étant donné le potentiel de développement sur la Rive-Sud pour ses projets.

Pour le bassin Louise, le plan d’aménagement devrait se préciser en 2019, a promis M. Girard, qui n’exclut toujours pas la construction d’un hôtel.

Les principaux projets en 2019

  • Réparation de plusieurs quais
  • Restauration du pont-levis
  • Construction d’un second terminal de croisières
  • Aménagement du site, des accès et des passerelles
  • Aménagement d’un terminal d’exportation de grains