/news/currentevents
Navigation

Un réseau de trafic de drogues à nouveau ciblé

Cinq perquisitions et six personnes arrêtées en Mauricie jeudi

Plus d’une cinquantaine de policiers de la Sûreté du Québec et de la police de Trois-Rivières ont frappé tôt jeudi matin. Ils ont mené cinq perquisitions,
notamment dans cette résidence, en Mauricie.
Capture d’écran, TVA Nouvelles Plus d’une cinquantaine de policiers de la Sûreté du Québec et de la police de Trois-Rivières ont frappé tôt jeudi matin. Ils ont mené cinq perquisitions, notamment dans cette résidence, en Mauricie.

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES | Six personnes qui tentaient de relancer un réseau de trafic de drogues démantelé il y a moins de deux ans par la Sûreté du Québec ont été arrêtées jeudi, en Mauricie.

Un réseau de trafic de cocaïne et de méthamphétamine géré par un club-école des Hells Angels n’est pas resté à terre bien longtemps.

Un an et huit mois après plusieurs arrestations dans ce dossier, la Sûreté du Québec (SQ) a frappé une deuxième fois, car un groupe de suspects liés au crime organisé en avait repris les activités.

« On est restés attentifs à qui prendrait la relève », a dit la porte-parole de la SQ, Éloïse Cossette.

Plus d’une cinquantaine de policiers de la SQ et de la police de Trois-Rivières ont frappé dès 6 h, jeudi matin. Ils ont mené cinq perquisitions dans deux résidences, deux logements et dans un véhicule, à Louiseville, Maskinongé et Trois-Rivières.

Armes et argent

Ils ont notamment saisi plus de 150 grammes de cocaïne, plus de 650 comprimés de méthamphétamine, 118 grammes de haschich, 310 grammes de cannabis, 8245 $ en argent, ainsi que deux pistolets à air comprimé, deux armes prohibées et des munitions, tout comme un véhicule utilitaire sport 2017.

Cinq hommes ont été arrêtés et ont comparu jeudi au palais de justice de Trois-Rivières. La présumée tête dirigeante Éric Durand, 49 ans, de Maskinongé, Pierre Labonne, 36 ans, de Trois-Rivières, René Rivard, 36 ans, de Louiseville, André-Paul Baribeau, 58 ans, de Louiseville, Éric Frappier, 40 ans, de Louiseville, font face à diverses accusations, dont complot, possession, trafic et vente de drogues.

D’autres accusations s’ajouteront à leur retour en cour le 15 janvier, a confirmé le procureur de la Couronne.

Une femme de 30 ans a aussi été arrêtée, mais a été libérée sur promesse de comparaître.

Réseau

Cette frappe fait suite à une opération policière qui avait permis le démantèlement d’un réseau de trafic de cocaïne et de méthamphétamine en mai 2017, en Mauricie. Ce réseau était alors piloté par des membres en règle des Deimos Crew, un club affilié aux Hells Angels.

Le Hells en règle Paul Magnan avait d’ailleurs été arrêté, mais les accusations ont été retirées.

« Depuis ce temps-là, ces gens-là [les accusés] avaient repris une partie du territoire », a confirmé la sergente Cossette.

Le nouveau réseau était principalement actif dans la MRC de Maskinongé et débordait à Trois-Rivières.

Durand, Labonne et Baribeau restent détenus en raison de leurs lourds antécédents judiciaires et de leur rôle au sein de l’organisation.

 

Les cinq hommes arrêtés

Éric Frappier
Photo Amélie St-Yves 
Éric Frappier
René Rivard
Photo Amélie St-Yves 
René Rivard
André-Paul Baribeau
Photo Amélie St-Yves 
André-Paul Baribeau
<br />Pierre Labonne

Pierre Labonne
<br />Éric Durand

Éric Durand