/finance/business
Navigation

L'entrepreneur n'a rien à se reprocher selon le ministère des Transports

Carambolage
Photo Agence QMI, Maxime Deland Un carambolage s'est produit un peu avant 11 h, sur la route 175, dans la réserve faunique des Laurentides, le jeudi matin 10 janvier 2019. Une douzaine de véhicules ont été impliqués dans l'accident, mais heureusement, on ne parle que de quelques blessés mineurs.

Coup d'oeil sur cet article

Le ministère des Transports est catégorique: l'entrepreneur chargé d'entretenir la section de la route 175 où s'est produit un carambolage, jeudi matin, n'a rien à se reprocher.

Le ministère des Transports assure que l'entreprise Inter-Cité Construction, qui est chargée d'entretenir la portion où s'est produit le carambolage, a respecté les exigences de son contrat.

L'entreprise Fernand Gilbert est responsable de la section située entre l'Étape et Québec.

Des automobilistes demeurent tout de même convaincus que la situation aurait pu être évitée.

C'est l'opinion de Diana Harvey, qui avait un rendez-vous médical à Québec, jeudi.

Elle a traversé la Réserve faunique des Laurentides avant que le carambolage ne se produise.

«Pourquoi qu'à -11 degrés Celsius l'autre bord de l'étape, la chaussée est belle et qu'à -5 degrés Celsius du côté de Saguenay, c'est sur la belle glace», a-t-elle demandé.

Marco Gagnon a fait le trajet dans le sens contraire.

Il a quitté Québec en direction de Saguenay jeudi matin vers 9 h.

Il a fait le même constat que Mme Harvey. «Jusqu'à l'Étape, c'était presque partout sur l'asphalte, mais après c'était une véritable patinoire», a dit M. Gagnon.

Transports Québec rappelle que les automobilistes ont aussi une responsabilité: celle d'adapter leur conduite aux conditions hivernales.